.
.

Le triomphe de la vérité

.

Microfinance sous la rupture: La Dg/Fnm Denise Atioukpè expose les avantages du microcrédit mobile


Denise Atioukpe, DG FNM

Invitée ce dimanche 10 février 2019, sur l’émission hebdomadaire ‘’Ma part de vérité’’ de Golfe Tv, la Directrice générale du Fonds national de la microfinance, Denise Atioukpè est revenue sur la dernière innovation du gouvernement dans la mise en place des crédits aux plus pauvres. Connu pour sa portée sociale, le microcrédit aux plus pauvres change de visage et facilite l’octroi et le remboursement. La directrice générale du Fnm a d’entrée de jeu, tenu à porter un démenti formel aux mauvaises langues qui stipulent la suspension des microcrédits. Denise Atioukpè a balayé du revers de la main, l’idée selon laquelle, le gouvernement actuel est là pour supprimer les mesures sociales et surtout les microcrédits, précisant que la suspension de  2016, était due aux audits commandités par le gouvernement sur la gestion du fonds, afin de voir clair dans le système de mise en place de crédits et des remboursements. Des audits qui, selon la Dg Fmn, ont révélé de « graves irrégularités dues à la mauvaise gestion » de ceux qui avaient dirigé cette administration. «Mais, après les audits, nous avons pris connaissance des expériences du système et à notre tour, nous avons porté des innovations », a-t-elle expliqué. Denise Atioukpè justifie le fait par la volonté du gouvernement d’instituer le projet d’assurance qui a quatre composantes dont : les microcrédits, l’assurance santé, l’assurance retraite. Ainsi, des  nouvelles innovations, figure  la digitalisation des finances, d’octroi et de remboursement de crédit. Un système qui, selon les explications de l’invité, est fiable et permet à tout béninois d’avoir accès aux crédits et de pouvoir les rembourser quelle que soit leur position sur le territoire national. Selon le système mis en place, tout tourne autour du Ravip avec la mise à disposition des femmes des cartes magnétiques ou des monnaies électroniques. « Le système est conçu de sorte qu’il n’y aura plus de rançonnement, les systèmes financiers décentralisés sont associés et il y aura des agents marchands avec des appareils Tpe pour le suivi des opérations », a indiqué Denise Atioukpè. « Par ce projet, les parties prenantes du Fnm sont résolues à promouvoir désormais une nouvelle formule d’administration des lignes de crédit qui offre l’avantage pour les impayés d’être drastiquement réduits, localisés et maîtrisés », a-t-elle ajouté sans omettre la phase pilote du projet qui est en cours dans les 77 communes du Bénin depuis Août 2018. « Plus de 3000 bénéficiaires ont été déjà touchés avec succès grâce à ce système de Micro Crédit Mobile (Mcm) qui marche bien sur le terrain. Désormais, le plancher du crédit est fixé à 50.000 FCFA renouvelable une fois avant de passer à 100.000 FCFA puis accéder aux crédits avec des garanties » a  certifié la Dg Fnm. Elle a  tenu à  rappeler que le social n’a pas été supprimé mais plutôt élargi  par le gouvernement afin de répondre aux besoins. Elle a remercié le Chef de l’Etat pour son engagement dans l’aboutissement de ce projet et a invité les femmes, les jeunes et tous les béninois à faire confiance au gouvernement. Elle a appelé les bénéficiaires à plus de patience car, au-delà du crédit au plus pauvre,  le projet Arch, à la croire vient en accompagnement pour le mieux-être de tous.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *