.
.

Le triomphe de la vérité

.

Premier anniversaire du laboratoire de recherche de l’Uac: Monique Ouassa-Kouaro engage le Laaedd sur de nouveaux défis


Instant coupure de gâteau, au grand bonheur des membres du Laaedd

Les enseignants chercheurs, les docteurs, doctorants et le personnel du Laboratoire d’anthropologie appliquée et d’éducation au développement durable (Laaedd) du département de sociologie et anthropologie de l’Université d’Abomey-Calavi, se sont réunis le samedi 19 janvier 2018 autour d’une ambiance festive à Abomey-Calavi, pour célébrer en chœur l’an un de ce laboratoire scientifique. C’était en présence de la Directrice scientifique du Laaedd, Dr Monique Ouassa-Kouaro qui avait à ses côtés le secrétaire scientifique, le Professeur Mohamed Abdou, le Chef adjoint du département de sociologie et anthropologie, Dr Azizou IMOROU CHABI ainsi que la coordonnatrice scientifique du master « études prospectives et développement », professeur Sidonie Hèdiblè.

Les enseignants chercheurs, les docteurs, doctorants et le personnel du Laboratoire d’anthropologie appliquée et d’éducation au développement durable (Laaedd) du département de sociologie et anthropologie de l’Université d’Abomey-Calavi, se sont réunis le samedi 19 janvier 2018 autour d’une ambiance festive à Abomey-Calavi, pour célébrer en chœur l’an un de ce laboratoire scientifique. Une grande retrouvaille des membres du laboratoire dans un cadre assez convivial avec un menu, autre que celui des travaux de recherches. Les ordinateurs et autres documents ont laissé place à des mets locaux de l’ère culturelle Adja et de Porto-Novo, avec la valorisation des boissons locales comme le « tchoukoutou », le « tchakpalo » ou encore le « sodabi ». Une particularité qui répond à l’un des objectifs de ce laboratoire : celui de faire la promotion et la valorisation des produits locaux.  L’équipe conduite par la Directrice scientifique du Laaedd, Dr Monique Ouassa-Kouaro, avec à ses côtés le secrétaire scientifique, le Professeur Mohamed Abdou et bien d’autres,  ont fait de cette occasion, un moment de partage pour consolider les liens d’amitié et de fraternité, en vue de permettre au Laaedd, créé en 2017, de mieux grandir en enregistrant des résultats probants et encourageants dans les domaines de l’anthropologie appliquée, l’environnement, l’éducation, la gouvernance participative et le développement durable. A en croire la Directrice scientifique du Laaedd, Dr Monique Ouassa-Kouaro, ce laboratoire a fait un parcours assez élogieux depuis sa création à nos jours. Outre les études faites sur des thématiques ayant trait au développement durable, le Laeedd, continue Dr Monique Ouassa-Kouaro, a co-organisé un colloque sur le thème : « Société, maladie, ethnomédecine et guérison en Afrique », tenu les 3 et 4 décembre 2018 à l’Enam. Il a aussi procédé au renforcement des capacités des doctorants à travers l’organisation des modules de formation dans le domaine de la recherche documentaire sur internet, la revue critique de littérature, les techniques d’échantillonnage, les pratiques et les recherches documentaires. Pour cette année 2019, le laboratoire compte poursuivre dans l’atteinte de ses objectifs par l’organisation, en mars 2019, d’un colloque sur « le leadership féminin et la promotion des Objectifs du développement durable », qui va aboutir à la publication d’un livre contenant les résultats des travaux de recherches sur la thématique. D’autres études se feront également sur plusieurs thématiques, notamment, la précarité des emplois et les dynamiques migratoires autour des sites aurifères de l’Atacora au Bénin, sans passer sous silence des séances de formation sur la rédaction d‘une thèse de doctorat et l’écriture d’un texte scientifique, à l’endroit des doctorants. « La particularité au niveau du Laaedd, c’est la promotion des jeunes chercheurs. Au Laaedd, il y a autant d’hommes que de femmes inscrites en thèse. Nous mettons également l’accent sur les thématiques qui traitent du développement durable et de la jeunesse », a conclu Dr Monique Ouassa-Kouaro. Cette cérémonie a pris fin par la coupure de gâteau et renvoie l’ensemble des membres du Laaedd aux recherches pour l’atteinte des objectifs fixés.

 

Monique Ouassa-Kouaro, Directrice scientifique du Laaedd : « C’est un jeune laboratoire qui apporte déjà sa pierre à l’édifice »

« Le Laboratoire d’anthropologie appliquée et d’éducation au développement durable est créé par arrêté décanal N°804-17 FASHS-UAC-BD-SGE portant création, attribution et fonctionnement du  Laaedd du 8 novembre 2017. Il est rattaché au département de sociologie et anthropologie de la Faculté des sciences humaines et sociales de l’Uac. Il intervient beaucoup plus dans l’anthropologie appliquée, l’environnement, l’éducation, la gouvernance participative et le développement durable. Nous sommes dans le cadre de la recherche scientifique et nous avons pu mener certaines activités dont, des collectes de données sur la valorisation et la conservation des Tata-Somba pour un développement touristique durable au Bénin et sur la symbolique des messages du pagne dans la commune de Djougou, au Bénin. En ce moment, nous rédigeons des articles qui vont paraitre dan,s un ouvrage collectif. Nous organisons aussi des colloques et conférences. Dans ce cadre, le laboratoire a co-organisé un colloque scientifique sur la société, maladie, ethnomédecine et guérison en Afrique, les 3 et 4 décembre 2018 à l’Enam. Le laboratoire a aussi participé à l’élaboration des projets de notes conceptuelles pour des fonds compétitifs de l’Uac. Un projet mis en place par le rectorat pour encourager les laboratoires à faire des recherches. Vu que l’accès aux fonds est très compétitif, nous avons essayé de travailler en partenariat avec d’autres collègues pour postuler afin d’acquérir les outils nécessaires pour pouvoir gagner des projets de recherches. Toujours pour le compte de ses activités, le Laaedd a organisé une séance de renforcement des capacités des doctorants  sur la recherche documentaire sur internet, la revue critique de littérature, les techniques d’échantillonnage, le planning d’un projet de recherche et enfin, les pratiques et la déontologie administrative. Nous avons, pour perspective, d’organiser du 6 au 8 mars prochain, un colloque sur le leadership féminin et la promotion des Objectifs du développement durable, en Afrique francophone. Ceci, en vue d’apporter la touche du laboratoire à la visibilité de la femme dans l’atteinte des Odd. Le Bénin sera le carrefour des pays de la sous-région qui ont mené des travaux de recherches sur le leadership féminin, pour voir les progrès réalisés dans le domaine et le besoin d’impliquer l’expertise des femmes dans l’atteinte des Odd, et enfin les défis liés à l’atteinte des Odd par les femmes. Les travaux scientifiques réalisés dans l’Afrique francophone seront concoctés dans un livre à  publier. Nous avons aussi prévu des sorties de terrain pour sensibiliser la jeunesse et mener les investigations sur des thématiques liées à la précarité des emplois et les dynamiques migratoires autour des sites aurifères de l’Atacora au Bénin, la migration et culture du coton dans les départements du Borgou et l’Alibori. Les résultats de ces recherches seront publiés dans des ouvrages collectifs et soumis aux politiques pour qu’ils puissent les mettre en action. Enfin, nous aurons des formations à l’endroit des doctorants, sur l’écriture scientifique et  la rédaction d’une thèse. C’est un jeune laboratoire qui apporte déjà sa pierre à l’édifice ».

 

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *