.
.

Le triomphe de la vérité

.

Cour d’appel de Cotonou: Une nouvelle audience sur le dossier Nouvelle Tribune prévue jeudi


Une nouvelle audience se tiendra à la  chambre  civile et moderne de la Cour d’appel de Cotonou sur le dossier Nouvelle Tribune le jeudi 24 janvier 2019 prochain. Elle est appelée à se prononcer en procédure d’urgence, suite à l’appel interjeté par le quotidien de Vincent Foly contre la décision du premier juge  le 12 octobre 2018. Ce dernier  s’est déclaré incompétent après avoir estimé que la Haac était, à ses yeux, «compétente pour prendre toute sanction contre un média qui ne respecte pas la déontologie ». Mais du côté du journal et de ses avocats,  la sanction d’interdiction « jusqu’à nouvel ordre » constitue bel et bien une « voie de fait ».  Pour eux, « elle ne repose sur aucune base légale et porte atteinte gravement à la jouissance d’un bien privé et met en péril l’entreprise de presse  La Nouvelle Tribune dont les employés sont au chômage depuis bientôt neuf mois ».

Rappelons que c’est le 23 Mai 2018, que  par décision no18/024/Haac,  la  Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) a pris une mesure conservatoire contre La Nouvelle Tribune au motif que le journal a publié des écrits « dans un registre injurieux outrageant, attentatoire à la vie privée du chef  de l’Etat »

Le 26 Juillet, soit deux mois plus tard, la même  Haac prend  une seconde  mesure portant interdiction du journal et du site «  jusqu’à nouvel ordre ». Le 05 Septembre 2018,   par une ordonnance  abréviative de délai du président du Tribunal de première instance de Cotonou, ce journal  assignera  la Haac en justice statuant en matière civile  moderne pour dénoncer « la voie de fait » que constitue cette sanction, qui à le croire, « met en péril l’exercice des droits et libertés fondamentaux d’une part et la vie de l’entreprise » et a demandé sa levée immédiate.

Le 12 octobre  2018,  la juge Edibayo Dassoundo Gnacadja, après  plusieurs reports de délibéré, rend une  décision  qui  déboute la Nouvelle Tribune, estimant qu’il n’y a pas «  voie de fait »  et  se déclare incompétent.  C’est  alors que le journal a relevé appel dès le lendemain de la reddition du jugement. Une audience de la Cour d’appel a  été prévue pour le 22 octobre 2018  mais elle n’a pas pu se tenir pour des raisons liées au mouvement du personnel local intervenu.  C’est ainsi que le 09 janvier 2019, les  avocats  de la Nouvelle Tribune, Me Bocovo et Me SadikouAlao obtiennent du président de la cour d’appel de Cotonou,  Hubert Arsène Dadjo une ordonnance afin d’être autorisés à  plaider en procédure d’urgence ce dossier inscrit au rôle de la Chambre civile moderne sous le N°92/2018, initialement renvoyé  à l’audience du 4 avril 2019,  pour démontrer qu’il y a bien « voie de fait ». Le nouveau rendez-vous est donc pris pour le jeudi 24 janvier.

Christian TCHANOU

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *