.
.

Le triomphe de la vérité

.

Performance économique: Le Bénin classé 2ème en Afrique pour sa gestion macro économique


Le ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni

Deuxième en Afrique, au même niveau que le Sénégal et le Kenya. C’est la nouvelle performance réalisée par le Bénin en matière de gestion  macroéconomique. Ce classement a été rendu public le vendredi 21 décembre 2018 par l’Agence internationale de notation financière  Standard & Poor’s,  qui a confirmé la note B+ attribuée à la République du Bénin assortie d’une perspective stable.  Cette évaluation s’inscrit dans le cadre de la revue périodique de la notation du Bénin.

Selon l’agence, cette note confirme ses anticipations d’une amélioration progressive de la situation économique et financière du pays au cours des prochaines années. Standard &Poor’s estime que la gestion macroéconomique s’est améliorée. Ainsi elle a revu, significativement à la hausse, ses prévisions de croissance sur la période 2018- 2021 en la portant en moyenne à 6,5%. Cette croissance sera portée  par les gains de productivité dans l’agriculture, l’amélioration de la gestion du Port autonome de Cotonou et sa modernisation, ainsi que les réformes économiques mises en œuvre par le gouvernement.

Au niveau  des finances publiques, l’agence projette une réduction progressive du déficit budgétaire qui s’établira à moins de 4% du PIB entre 2018 et 2021.  Cette tendance sera portée par un accroissement des recettes publiques en raison d’une activité économique plus forte, de meilleures performances dans la filière coton, et une série de réformes visant une meilleure collecte de l’impôt.

S’agissant de la dette, Standard &Poor’s prévoit qu’elle avoisinerait 50% du PIB sur la période 2018-2021, largement en dessous du plafond  communautaire de la zone Uemoa qui est de 70% du PIB. L’agence a particulièrement salué l’opération de reprofilage réalisée par le gouvernement en septembre 2018 et qui a permis au Bénin d’améliorer le profil de sa dette en remplaçant un stock de dette chère et de maturité moyenne courte par une dette contractée à un taux moins élevé et de maturité longue.

 

Christian TCHANOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
10Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *