.
.

Le triomphe de la vérité

.

Coopération Sud-Sud: « Au-delà du coton » pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin


Les officiels à l’ouverture officielle des travaux

Les travaux de l’atelier d’élaboration du projet « Alternatives pour l’écoulement des sous-produits du coton et cultures auxiliaires en Afrique » se sont ouverts ce mardi, 18 décembre, à Bénin Royal Hôtel à Cotonou. Encore appelé « Au-delà du Coton » au Bénin, ce projet sera coordonné conjointement par l’Agence de coopération brésilienne et le Centre d’excellence contre la faim du PAM au Brésil qui seront chargés de sa mise en œuvre avec les bureaux locaux et régionaux du PAM.

Aider les petits producteurs de coton et les institutions publiques du Bénin, du Mozambique, de la Tanzanie et du Kenya à commercialiser des sous-produits du coton (tels que l’huile) et des produits issus de la production de cultures combinées du coton (tels que le maïs, le sorgho et le niébé).  C’est ce que vise ce projet objet de réflexion depuis ce mardi, et dont la mise en œuvre, pour le Bénin, est fixée à partir du mois de mars 2019. Les objectifs de cette initiative sont de contribuer à augmenter les revenus des petits exploitants et d’améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle. Pour leur atteinte, le projet est structuré en trois axes principaux. Il s’agit de la formation et du soutien aux petits producteurs de coton pour la production et la commercialisation de sous-produits du coton et la commercialisation de cultures auxiliaires sur les marchés publics et privés ; de la sensibilisation et la fourniture d’un soutien technique aux agences publiques responsables de l’agriculture et des achats institutionnels dans les pays partenaires afin d’accroitre l’utilisation des sous-produits du coton et des cultures auxiliaires  dans les programmes gouvernementaux. Last but not least, le troisième axe vise la promotion des échanges régionaux sur des sujets d’intérêt relevant de la portée du projet. Dans son allocution à l’ouverture de l’atelier d’élaboration, le directeur adjoint du Programme alimentaire mondial (PAM) Bénin/Togo, Aboubacar Koisha a salué le renforcement de la coopération sud-sud à travers ce projet qui « fait partie de la récente coopération trilatérale signée entre le Centre d’excellence du Brésil, l’Agence brésilienne de coopération (ABC) et l’Institut brésilien du coton (IBA) ». Aboubacar Koisha s’est aussi réjoui de voir un atelier dédié à un  projet qui « offre des opportunités pour établir le lien direct entre la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages, le Programme national d’alimentation scolaire intégré (PNASI) financé par le gouvernement du Bénin avec la production locale ». « L’Agence  brésilienne de coopération et le PAM ont déjà mené beaucoup de projets ensemble dans d’autres pays du monde. En profitant de cette expérience commune, ce projet offre l’opportunité de profiter de synergies pouvant aider aussi bien les producteurs de coton que les populations ayant des besoins alimentaires au Bénin, particulièrement les jeunes écoliers », s’est pour sa part exprimé l’ambassadeur du Brésil près le Bénin, Luis Ivaldo. A noter que le directeur général de l’Agence territoriale de développement agricole Atacora-Ouest, Serge Amoussou Guenou a représenté le ministère en charge de l’Agriculture à l’ouverture officielle des travaux.

Flore NOBIME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page