.
.

Le triomphe de la vérité

.

Chantiers routiers: L’entreprise brésilienne annonce le démarrage début janvier 2019 du bitumage de la route Kétou–Savè–Oké Owo- frontière


Les responsables de l’entreprise brésilienne CCE dont le PDG André Carvalho lors de la séance d’échange avec … Directeur général des infrastructures Jacques Ayadji entouré ici de ses collaborateurs

Longtemps attendus par les populations de l’Ouémé, du Zou et des Collines, les travaux de bitumage de la route Kétou-Savè-Oké Owo- frontière du Nigéria vont démarrer dans les semaines à venir. L’entreprise brésilienne chargée des travaux, Consortio Constructor Estada (Cce), représentée par son président directeur général André Carvalho est allée présenter ce jeudi 18 décembre, le chronogramme du démarrage des travaux au directeur général des Infrastructures, Jacques Ayadji.
« Nous continuons avec les études géotechniques et topographiques ; les premières factures que nous avons déposées ont été payées il y a quelques jours, et je crois que dès le mois de janvier, nous allons démarrer les travaux proprement dits ». C’est en ces termes qu’André Carvalho a rassuré le Dg Jacques Ayadji. Invité à faire le point sur l’évolution des études et le démarrage des travaux, le responsable de l’entreprise brésilienne a d’abord salué la volonté et l’engagement du gouvernement à mettre en œuvre ce projet pour lequel le Bénin et le Brésil ont tous donné leur accord. Selon ses explications, l’entreprise qu’il dirige va installer en janvier prochain, sa base à Kétou, commencer par dégager les emprises et évoluer avec les travaux. « Nous avons un lot de près de 500 équipements que nous allons convoyer depuis le Brésil. Ce qui pourrait nous retarder mais avec le Dgi, nous avons trouvé la solution de démarrer avec la location de certains engins et matériels en attendant que nos équipements viennent », a précisé André Carvalho. Il a rappelé que le projet comporte une voie linéaire de Kétou-Idigny-Igbodja pour Savè (83,02 km), et ses bretelles Omou-Iladji-Mossokagbé-Ayékotonia (27 km) et Savè- Okéowo – frontière Nigéria (27,50 Km) avec un pont de 200m de long et 13m de large sur le fleuve Okpara. Sur le plan social, André Carvalho a précisé que ce projet va engendrer plus de 500 emplois directs qui seront composés essentiellement de la main d’œuvre locale (les conducteurs, les machinistes, les topographes, les ingénieurs et autres). « Toutes choses qui vont insuffler un dynamisme à l’économie des communes concernées par la réalisation du projet », a ajouté André Carvalho. Jacques Ayadji a rappelé le rôle de suivi qui est le sien et pour lequel il ne fera aucun cadeau à l’entreprise chargée du projet. C’est d’ailleurs dans cette vision qu’il a, séance tenante, invité l’entreprise Cce à une mission sur Savè dans la semaine, afin d’organiser avec elle, un rafistolage de la bretelle Savè – Oké owo, sévèrement dégradée, en attendant le démarrage des travaux.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

3 thoughts on “Chantiers routiers: L’entreprise brésilienne annonce le démarrage début janvier 2019 du bitumage de la route Kétou–Savè–Oké Owo- frontière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *