.
.

Le triomphe de la vérité

.

Audience à la Marina avec les chefs d’entreprise: Talon lance le financement privé du sport


Vues : 0

Le Président de la République Patrice Talon

L’Etat béninois veut associer les entreprises privées et publiques dans sa dynamique de développement du sport. Et pour y arriver, il a pris des dispositions que Patrice Talon a exposées aux chefs d’entreprises du Bénin. C’est lors de la rencontre que le Président de République a tenue ce samedi 17 novembre 2018, au palais de la présidence, avec lesdits chefs d’entreprises. Il a saisi l’occasion pour expliquer la taxe proposée pour le développement du sport. Au cours de ce moment d’échanges, il a d’abord rappelé que le gouvernement ne saurait endosser à lui seul le développement du sport. «L’État n’est pas meilleur dans le domaine sportif comme les entreprises», a-t-il souligné. Selon le président de la République, le développement du sport ne saurait être uniquement l’œuvre du gouvernement. « Notre ambition est d’éveiller chez les enfants, leurs instincts, leurs talents, leurs dispositions sportives et de pouvoir détecter ceux qui ont vraiment des aptitudes, les accompagner à aller un peu plus loin jusqu’au niveau des académies », a-t-il détaillé avant de préciser «qu’il va donc inciter et sensibiliser les entreprises privées à investir dans le sport». C’est pourquoi dans sa démarche, le gouvernement qui a déjà posé plusieurs pas dans ce domaine : mise en place des classes Sportives, construction des stades (en cours), a décidé d’intéresser les entreprises. Suivant quel mécanisme ? C’est ce que le Chef de l’Etat a démontré aux chefs d’entreprises. En effet, pour faire aboutir son objectif, le gouvernement a proposé une taxe pour le développement du sport qui est de 1/1000 du chiffre d’affaires hors TVA (art 293- 13 à 293-16) dans la loi des finances exercice 2019 en étude à l’Assemblée nationale. Selon les explications du Chef de l’Etat, il ressort que ladite taxe permettra aux entreprises privées et publiques de prêter mains fortes au gouvernement pour l’aboutissement de ses initiatives dans le domaine du sport. «Les entreprises privées vont désormais créer des clubs professionnels, pas amateurs. Deux entreprises (publiques) peuvent se mettre ensemble pour avoir des clubs compétitifs. Les entreprises ont libre choix de la discipline sportive (football, de l’athlétisme, du basket et du handball). Elles auront des salariés sportifs et l’État ne prend pas de taxe sur le salaire des sportifs déclarés par ces entreprises. Tout ce qui sera injecté dans les clubs est déductible d’impôts. Par exemple, lorsque vous devez payer 100f à l’État, comme impôt et que vous les avez déjà dépensés pour votre club, vous n’avez plus rien à payer. Par vous donc, l’État finance le sport», a conclu le président Patrice Talon. Cette nouvelle innovation du président de la République dans le domaine du sport, a séduit les chefs d’entreprises et a reçu leur avis favorable. Ils ont donc rassuré de leur disponibilité à accompagner le président Talon dans l’atteinte de ses objectifs pour l’émergence du sport béninois.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page