.
.

Le triomphe de la vérité

.

Présentation du Programme d’Investissement Public, gestion 2019: Bio Tchané annonce la concrétisation à grands pas du PAG


Le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané devant le parlement

Le ministre d’Etat, chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, a présenté aux députés de l’Assemblée nationale hier, mardi 13 novembre 2018, le projet du Programme d’Investissement Public (Pip), gestion 2019. Un vaste programme qui vient donner un coup d’accélérateur à l’exécution des projets phares du Pag, en 2019.

Le Programme d’Investissement public est l’ensemble des projets et programmes prévus par l’Etat pour être exécutés au cours d’une période donnée. Face aux députés de l’Assemblée nationale, le ministre d’Etat, chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, a expliqué que le Pip qui sera appliqué en 2019, traduit la volonté du Gouvernement de renforcer les programmes sociaux qui impactent le quotidien de nos compatriotes. Il vise également à poursuivre la mise en œuvre des politiques et stratégies de renforcement du capital humain, à assurer la poursuite et l’achèvement des chantiers en cours, à renforcer et accélérer le développement local et l’autonomie énergétique. A en croire le ministre, le Pip est composé de 197 projets phares dans les secteurs clés identifiés tels que l’eau, l’électricité, les infrastructures, l’environnement, l’éducation et la santé, pour un montant de 425,11 milliards de Fcfa. Le budget national contribue à hauteur de 194,11 milliards de Fcfa soit 45,66% pour le financement de 170 projets dont 105 projets exclusivement financés par le Budget National. Les ressources extérieures s’élèvent à 231 milliards de Fcfa, pour le financement de 92 projets. Au titre des investissements publics prévus, il y aura la poursuite et l’achèvement du Projet de construction d’une centrale thermique de 120 mégawatts à Maria Gléta. Il y aura des innovations avec, entre autres, la construction d’une Centrale Thermique de 136 mégawatts, le Projet d’assainissement pluvial de la ville de Cotonou avec un financement de plus de 238 milliards. Dans le secteur de l’eau potable, le Pip va contribuer à la réalisation de plusieurs projets, entre autres, le Projet de Renforcement du Système d’Alimentation en Eau Potable des Villes de Cotonou, Parakou, Dassa, Savè, Glazoué et environs ainsi que les Programmes Aqua-Vie et Omidelta. La réhabilitation du parc National de la Pendjari, la réalisation du Programme des Villes Durables, la poursuite du Projet Asphaltage, la construction de Bâtiments Administratifs et d’Infrastructures socio communautaires et le Projet de Télévision Numérique et Terrestre sont entre autres projets, contenus dans ce vaste programme pour donner, en 2019, un coup d’accélérateur au Pag en vue de révéler le Bénin à l’horizon 2021. « Pour l’année 2019, nous atteindrons une vitesse de croisière dans la réalisation de ces projets. Nous donnerons à manger à beaucoup plus d’enfants dans nos écoles à travers les cantines scolaires. Notre pays fera un grand pas vers l’autonomie énergétique, et nous construirons plus de salles de classes et d’hôpitaux », rassure le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané.

Romuald Wadagni présente les grandes ambitions du gouvernement

Le Ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni présentant les prévisions aux députés

Le ministre de l’économie et des finances a présenté ce lundi au Parlement, le projet de loi des finances gestion 2019 aux députés de la Commission budgétaire. Face à la représentation nationale, Romuald Wadagni a présenté au moyen des documents budgétaires, le contexte d’élaboration du projet de loi des finances 2019, l’exécution de la loi des finances 2019 à fin Septembre 2019 et les principales orientations du Plf 2019 ainsi que les principales mesures fiscales. En effet, la loi des finances 2019 a été élaborée dans un contexte marqué par la stagnation de la croissance économique dans le monde (3,9% en 2018 contre 3,7% en 2017), une légère accélération de la croissance dans l’espace Uemoa, la poursuite de la reprise de l’activité économique au Nigéria et la consolidation de la croissance économique depuis 2016 au plan national (6,8% en 2018 et une prévision de 7,6% en 2019). La gestion du budget 2018 est quant à elle, caractérisée par le maintien de la dynamique d’accélération de la consommation des crédits facilitée par l’application du nouveau Code des marchés publics, les effets positifs cumulés de la systématisation de la production des Pta à bonne date et de la tenue des revues de monitoring, la progression des dépenses induites entre autres, par une mise en œuvre accrue des dépenses d’investissements publics, l’optimisation du fonctionnement général de l’Etat notamment, les réformes organisationnelles, mutualisation des moyens des services et la mise en œuvre de la revue des dépenses.
Pour ce qui est du cadre macroéconomique, l’argentier national dit avoir rassuré les députés sur les dispositions prises pour le rendre stable. Ceci à travers la poursuite de l’accélération du taux de croissance, la maitrise du taux d’inflation, le respect du critère de l’Uemoa pour ce qui concerne le déficit budgétaire et le taux d’endettement qui restera contenu et viable. Le projet de loi des finances 2019 a été également présenté avec des chiffres pour une meilleure compréhension par les députés. Il a enfin énuméré les mesures fiscales, notamment celles initiées pour soutenir les entreprises et ménages, les mesures de promotion du sport et du tourisme et les mesures de renforcement de l’Etat.

 

DECLARATION DE PRESSE DU MINISTRE D’ETAT ABDOULAYE BIO TCHANE A L’ISSUE DE LA PRÉSENTATION AU PARLEMENT DU PROJET DU PIP 2019

Porto-Novo, le 13 novembre 2018

Chers amis de la presse,
A la suite de la présentation du Budget Général de l’Etat hier lundi, nous avons entretenu les honorables députés ce jour sur le projet du Programme d’Investissement Public, PIP, gestion 2019. On entend par Programme d’Investissement public, l’ensemble des projets et programmes prévus par l’Etat pour être exécutés au cours d’une période donnée.

Un PIP à caractère fortement social
Pour 2019, le PIP traduit la volonté du Gouvernement de renforcer les programmes sociaux qui impactent le quotidien de nos compatriotes. Il vise à poursuivre la mise en œuvre des politiques et stratégies de renforcement du capital humain, à assurer la poursuite et l’achèvement des chantiers en cours (Routes, BTP, …). Il contribuera également à renforcer et accélérer le développement local et l’autonomie énergétique.
Au total, le projet du PIP, gestion 2019 comporte 197 projets pour un montant de 425,11 milliards de FCFA. Le budget national contribue à hauteur de 194,11 milliards de FCFA soit 45,66% pour le financement de 170 projets dont 105 projets exclusivement financés par le Budget National. Les ressources extérieures, s’élèvent à 231 milliards de FCFA, pour le financement de 92 projets. Parallèlement au Budget Général de l’Etat, d’importants projets seront réalisés en mode PPP, et d’autres, exécutés par la société en fonds routière du Bénin et la société des patrimoines immobiliers de l’Etat.

Le PIP 2019 pour accélérer la mise en œuvre du PAG
L’année dernière à la même période, j’annonçais que 2018 va consacrer le démarrage de certains projets phares du Programme d’Actions du Gouvernement 2016-2021. Chacun a pu se rendre compte que cet engagement est une réalité. Pour l’année 2019, nous atteindrons une vitesse de croisière dans la réalisation de ces projets. Il s’agit des projets phares dans les secteurs clés identifiés : Eau, Electricité, Infrastructures, Environnement, Education et Santé. Autrement dit, nous aurons plus de routes, nous allons étendre l’accès à l’eau potable à beaucoup plus de nos compatriotes. Nous donnerons à manger à beaucoup plus d’enfants dans nos écoles à travers les cantines scolaires. Notre pays fera un grand pas vers l’autonomie énergétique ; et nous construirons plus de salles de classes et d’hôpitaux.

Pour 2019, des projets majeurs pour renforcer l’action du Gouvernement
Au titre des investissements publics prévus, on note la poursuite et l’achèvement du Projet de construction d’une centrale thermique de 120 méga watt à Maria Gléta ; la construction d’une autre Centrale Thermique de 136 méga watt, toujours à Maria Gléta en Mode PPP, la mise en œuvre du Projet ARCH, le Projet d’assainissement pluvial de la ville de Cotonou avec un financement de plus de 238 milliards. A ceci, je veux ajouter le démarrage de la phase pilote du projet ARCH. Dans ce sens, le Gouvernement va confectionner gratuitement des pièces d’identité nationale à un groupe cible de plus de 350 000 personnes.
Dans le secteur de l’eau potable, le Projet d’eau potable en milieu rural et assainissement en milieu urbain (PEPRAU), le Projet de Renforcement du Système d’Alimentation en Eau Potable des Villes de Cotonou, Parakou, Dassa, Savè, Glazoué et environs ainsi que les Programmes AQUA-VIE, OMIDELTA et le Programme d’Amélioration des Systèmes d’Approvisionnement en Eau potable dans 69 villages du Bénin, entreront dans leur phase visible.
Toujours pour 2019, il est prévu la réhabilitation du parc National de la Pendjari, la réalisation du Programme des Villes Durables, la poursuite du Projet Asphaltage, la construction de Bâtiments Administratifs et d’Infrastructures socio communautaires et le Projet de Télévision Numérique et Terrestre. Par ailleurs, le Gouvernement va consacrer 20 milliards de FCFA à la réalisation des pistes rurales en vue de faciliter l’écoulement des produits agricoles et les échanges commerciaux.
Permettez-moi avant de finir, de saluer la qualité des interventions de nos Honorables Députés, la pertinence des idées développées. Ceci s’inscrit pleinement dans le cadre de leur rôle de législateur et de contrôle de l’action gouvernementale.

Je vous remercie

Rastel DAN/Germin DJIMIDO 

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *