.
.

Le triomphe de la vérité

.

11eme session de la conférence de l’Observatoire des Fonctions Publiques Africaines: 26 ministres de la fonction publique attendus à Cotonou, jeudi


La Ministre Mathys Adidjatou

Le Bénin accueille dès ce mercredi 14 Novembre 2018, la 11e Session de la Conférence des Ministres en charge de la Fonction Publique des Etats membres de l’Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA). Cette 11ème Session de la Conférence des Ministres que notre pays le Bénin a l’honneur d’abriter du 14 au 18 novembre 2018, enregistrera la participation de Cent vingt (120) délégués dont Vingt-cinq (25) Ministres en charge de la fonction publique et des experts de leurs pays respectifs.

Il s’agit de : dix-neuf (19) pays francophones : le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, les Iles Comores, le Congo, la Côte-d’Ivoire, le Djibouti, le Gabon, la Guinée Conakry, le Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, le Tchad, le Togo et bien évidemment le Bénin. De cinq (05) pays lusophones : l’Angola, le Cap-Vert, la Guinée Bissau, le Mozambique, Sao Tome et Principe, d’un (01) pays anglophone : la Gambie, et d’un (01) pays hispanophone : la Guinée Équatoriale.

Deux temps forts marqueront les assises de Cotonou. Il s’agit de la réunion des experts, du 14 au 16 novembre à Bénin Royal Hôtel et de la session des Ministres, du 17 au 18 novembre 2018 à l’Hôtel Azalaï de la Plage de Cotonou. Le Ministre du Travail et de la Fonction Publique du Bénin, Madame Adidjatou A. MATHYS, accueille ses homologues dès le jeudi prochain et a pris les dispositions idoines pour une conférence des Ministres assez fructueuse.

Les principaux défis fondant l’organisation de cette 11e Session de la Conférence des Ministres des Etats membres de l’OFPA visent à, rétablir la légalité au sein de l’institution par l’appréciation des documents de travail élaborés par le Secrétariat Exécutif, en vue de lui donner les autorisations nécessaires pour l’exercice 2019.

Il sera également question aux participants, de réaffirmer les rôles et responsabilités des Etats membres et du Secrétariat Exécutif afin que ce dernier soit véritablement au service des fonctions publiques africaines et de  relancer les activités de l’institution pour lui permettre de redorer son blason.

Précisons que la Conférence des Ministres est la plus haute instance décisionnelle de l’Observatoire des Fonctions Publiques Africaines et tient lieu de Conseil d’Administration. Elle se réunit en Session Ordinaire tous les ans. A l’exclusion du Bénin qui en abrite le siège administré par un Secrétariat Exécutif, sa présidence est tournante.

Créée en 1991 à Cotonou, l’Observatoire est un organisme régional chargé, entre autres, d’impulser et de coordonner les bonnes pratiques en matière d’organisation et de fonctionnement des services publics afin d’en faire un levier de développement dans les vingt-six (26) pays membres. Ainsi, sa création se justifie par l’attachement des pays membres aux principes fondamentaux de l’Etat de droit, leur conviction de la nécessité d’une concertation régionale entre les Etats et leur souci d’améliorer l’efficacité des fonctions publiques africaines.

Du 14 au 18 Novembre 2018, Créée en 1991 à Cotonou, l’Observatoire est un organisme régional chargé, entre autres, d’impulser et de coordonner les bonnes pratiques en matière d’organisation et de fonctionnement des services publics afin d’en faire un levier de développement dans les vingt-six (26) pays membres. Ainsi, sa création se justifie par l’attachement des pays membres aux principes fondamentaux de l’Etat de droit, leur conviction de la nécessité d’une concertation régionale entre les Etats et leur souci d’améliorer l’efficacité des fonctions publiques africaines.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *