.
.

Le triomphe de la vérité

.

Théophile Yarou, premier secrétaire exécutif national adjoint du parti Fcbe: «Tout est fait pour fragiliser les Fcbe mais nous allons nous battre jusqu’au bout »


L’ancien ministre de la défense de Boni Yayi, Théophile Yarou lors de ses explications

Le premier secrétaire exécutif national adjoint du parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), et ancien ministre de la défense de Boni Yayi, Théophile Yarou, était ce jeudi, 8 novembre dans les locaux de L’Evénement Précis. 112ème invité de la rubrique « Sous l’arbre à palabres », l’homme a abordé avec les journalistes plusieurs questions de l’actualité socio-politique béninoise dont la gouvernance Talon, les prochaines joutes électorales.

« A l’approche des échéances, les Fcbe se portent bien », a répondu d’emblée Théophile Yarou à une question liée aux Fcbe, le parti dont il est premier secrétaire exécutif national adjoint. Ce bon état de santé permet aux membres du parti d’affronter les prochaines échéances électorales avec beaucoup de lucidité et d’appréhension par rapport au climat dans lequel les élections vont se dérouler, selon l’invité. « L’engouement est encore palpable car les gens adhèrent au parti plus que par le passé. Nous avons une ruée vers les Fcbe qui est la principale force politique de l’opposition », a-t-il fait savoir pour illustrer la bonne santé du parti. Seulement, regrette-t-il, cela se passe alors que le premier responsable du parti, Valentin Djènontin, est contraint à l’exil par le pouvoir en place. Dénonçant les « méthodes cavalières » du régime en place, Théophile Yarou a saisi l’occasion pour déplorer les « interventions musclées » de la justice. « Tout est fait pour fragiliser les Fcbe mais nous allons nous battre jusqu’au bout pour faire entendre notre voix», a-t-il martelé. « Nous sommes sûrs de gagner les élections. Nous sommes sûrs que le peuple va sanctionner la gouvernance actuelle », ajoutera Théophile Yarou, confiant que l’avenir réserve de belles surprises au parti, même s’il émet des doutes sur la reconnaissance effective de cette victoire : « nous ne sommes pas sûrs des résultats qui seront prononcés ». Ces doutes, va développer Théophile Yarou, de l’actualisation de la liste électorale par le Cos-Lépi, du nouveau Code électoral, de la suspension des représentants de l’opposition et de la mouvance dans les bureaux de vote entre autres. Ce qui, à l’en croire, va empêcher la centralisation des résultats par l’opposition. Pour lui, « la solution c’est de revenir à la loi de 2015 qui reflète les aspirations du peuple béninois inspirées lors de la Conférence des forces vives de la nation. On doit pouvoir avoir une liste consensuelle pour aller aux élections. Le parti Fcbe propose un cadre de concertation Fcbe-gouvernement pour revenir à la loi de 2015 ».

La gouvernance Talon

Théophile Yarou n’a pas caché sa déception de la gouvernance du président Patrice Talon : « Au début, j’étais confiant, mais j’ai été très tôt déçu. Ma seule conviction est que, quand le gouvernement dit qu’il va détruire il le fait, mais quand il s’agit de construire, il est en étude ». L’autre aspect de la déception de Théophile Yarou se rapporte à la lutte contre la corruption sous Talon qui pour lui n’est qu’une lutte « sélective qui vise à fragiliser les opposants ». Sur cette question, il a voulu donner des leçons au régime en place. Pour une lutte efficace, « il faut d’abord cerner la corruption, savoir où elle se mène, mettre en place un dispositif de répression, un autre dispositif pour encourager les meilleurs agents, revoir la politique de rémunération des agents publics », va conseiller Théophile Yarou. Il a souhaité que Patrice Talon fasse du consensus une priorité et crée un cadre d’écoute de toutes les composantes de la société civile pour mieux appréhender la volonté des populations.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
8Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



2 thoughts on “Théophile Yarou, premier secrétaire exécutif national adjoint du parti Fcbe: «Tout est fait pour fragiliser les Fcbe mais nous allons nous battre jusqu’au bout »

  1. gapp

    a t’en croire, vous serez déçu car vous aviez mal géré ce pays. il n’y rien de nouveau sous le soleil. on vous attend au carrefour. aucune population n’est derrière vous. des voleurs de derniers public beninois. des vaux rien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *