.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec Marius Tchibozo, président de la fédération béninoise de roller sport: « Notre joie est immense au vu de la performance de nos athlètes »


Aux derniers championnats d’Afrique de roller de vitesse, le Bénin a terminé sur la plus haute marche du podium au classement par équipe. Le président du comité exécutif de la Fédération béninoise de rollers sport, Marius Tchibozo félicite dans cet entretien ses athlètes et revient sur les moments forts de leur participation à cet évènement sportif continental.

L’Evénement Précis : Vous étiez en Égypte avec la sélection nationale pour les championnats d’Afrique de roller de vitesse. Vous y revenez très heureux ?

Marius Tchibozo : Bien sûr. Heureux parce que notre équipe a confirmé son statut. Elle nous a permis de conserver notre titre de champion d’Afrique. C’est la joie au cœur de tout le comité exécutif de la Fédération et des athlètes aussi.

Parlez du déroulement de la compétition. Vous avez eu combien de médailles?
Nous avons remporté dans les épreuves individuelles 11 médailles en or, 9 en argent et 9 en bronze. Dans les épreuves collectives, nous avons eu 1 médaille en or en relais seniors homme et deux médailles en bronze au niveau du marathon. Nous avons eu tout ça, mais en réalité, ça n’a pas été facile. Car, la compétition était de très haut niveau. Aussi, il y a le fait que nous n’avons pas déplacé un grand nombre d’athlètes. Cela nous a joué des tours, mais malgré tout, les athlètes ont tenu bon. Ils se sont battus corps et âmes pour nous donner cette bonne moisson. Et pour ça, nous devons saluer l’ensemble des athlètes mais surtout Raoudath Demba Diallo et Henrest Houngbo. Ce sont ces deux qui nous ont permis d’avoir plus de médailles. Raoudath, elle, n’a rien laissé sur son passage. Elle a raflé 7 médailles en or dans sa catégorie. Que ce soit en course sur piste ou en course sur route. Quant à Henrest Houngbo, ça a été un peu difficile surtout dans les sprints. Mais dans les courses de fonds, il a tout remporté comme médailles en or aussi.

Pour avoir les médailles, il faut avoir bénéficié d’une bonne préparation. Parlez nous en…
Si. Champion d’Afrique à Lomé, nous savions que tout le monde avait les yeux sur nous. On est devenu l’équipe à battre. Alors nous nous sommes préparés en conséquence. Et cette préparation est passée par les challenges Skating que nous avons organisés depuis le mois de février. Cette compétition nous a permis de maintenir nos athlètes en forme et de faire la promotion d’autres talents.

Quelle est la suite au niveau de la Fédération après ces championnats ?
On organisera le championnat national probablement en décembre prochain. Mais nous allons poursuivre avec le challenge Cotonou skating. Et après, nous allons nous lancer dans la préparation de la 3ème édition des championnats d’Afrique ou la 1ère édition du Africa roller game qui va regrouper presque toutes les disciplines du rollers sports en même moment et au même lieu. Ce sera en République démocratique du Congo.

Que diriez-vous pour conclure?
Pour conclure, je dirai merci à tous ceux qui nous ont soutenus dont vous les journalistes, les bonnes volontés qui ont porté assistance à l’équipe pendant la préparation et pour le voyage. L’autre chose, je voudrais lancer un appel à tous pour que l’année prochaine, nous puissions avoir un nombre important d’athlètes à faire voyager. Le fait d’avoir aligné les mêmes coureurs dans plusieurs épreuves à la fois, ils étaient surexploités et cela a joué sur eux. Ce qui a fait que dans certaines épreuves, nous avons raté les médailles en or. Pour finir, je voudrais remercier le ministre Oswald Homeky pour ses efforts et son soutien.

Entretien réalisé par Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *