.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lutte contre la cybercriminalité au Bénin: 300 cartes Lépi et 200 cartes Sim fausses saisies


Les cartes Lépi et Cartes Sim arresonnées

La Police Républicaine a repris son point de presse hebdomadaire avec une prouesse salutaire. Il s’agit d’une nouvelle forme de cybercriminalité. La présentation a été faite, le vendredi 02 novembre 2018, dans les locaux de la direction générale de la police. Les charges reposent sur des individus qui éditent de fausses cartes Lépi au nom des personnalités du pays et utilisent ces mêmes cartes trafiquées pour se faire enregistrées des cartes Sim au nom des personnalités ciblées. Le réseau a été démantelé avec au total, plus de 200 cartes Sim enregistrés dans ces conditions et près de 300 fausses cartes Lepi éditées. Pour le Directeur général de la Police Républicaine, Nazaire Hounnonkpè, une fois la carte Sim en leur possession, ils communiquent avec leur victime en se présentant comme ces personnalités. Il explique que cette manœuvre vise à rassurer les victimes d’une part et à tromper la vigilance des services de police d’autres part. En effet, même lorsque les services d’enquêtes se rapprochent des acteurs Gsm, aucun indice de fraude n’est perceptible étant entendu que les cartes Sim sont bel et bien enregistrées au nom des personnalités en question.

Appel aux opérateurs Gsm et clients

Cette action criminelle ne pourra atteindre ce niveau sans la complicité de certains agents des réseaux Gsm selon le Directeur général de la Police Républicaine, Nazaire Hounnonkpè. Il a interpelé les opérateurs les opérateurs Gsm qui doivent renforcer leur dispositif d’enregistrement en exigeant la présence physique des abonnés afin de préserver l’image des personnalités de ce pays. Quant aux potentielles victimes, elles doivent être désormais très prudentes par rapport à toutes sortes de transactions en ligne. Dans tous les cas, les services de police sont disponibles à accompagner les opérateurs économiques crédibles en les aidant à vérifier la crédibilité et l’authenticité des documents utilisés dans le cadre des transactions. La police républicaine rassure de ce que les individus ont été déjà présentés à la Criet.

Lire les extraits de la déclaration du DGPR, Nazaire Hounnonkpè

«Ce point de presse fait suite à l’interpellation de neuf (09) individus par l’Office Central de Répression de la Cybercriminalité . Ces individus ont été déjà présentés à la CRIET.
Ils usurpent l’identité de certaines personnalités et lancent des avis de recrutement. Dès que vous postulez, on vous exige le versement d’un montant. Pour réussir leur forfait, ils ont fait éditer plus de trois cents (300) fausses cartes LEPI au nom de certaines personnalités de ce pays, des membres du gouvernement, des présidents des institutions ou des chefs d’entreprises. Ils prennent ces fausses cartes LEPI, se rapprochent des opérateurs GSM et se font enregistrer des cartes SIM au nom despersonnalités ciblées. Cela veut concrètement dire quoi? Lorsqu’on vous appelle et vous doutez de la crédibilité du coup de fil, et que vous vous rapprochez des opérateurs GSM, vous avez la certitude que celui qui vous a appelé a son nom enregistré à leur niveau. Donc tout est huilé pour que vous soyez convaincus de l’authenticité et de la crédibilité de l’opération. Ensuite quand vous leur versez les sous,puis ils disparaissent.
«Lorsque les opérateurs GSM veulent enregistrer les abonnés, ils doivent faire l’effort d’exiger la présence physique des clients. Ne plus se fier uniquement à la carte qui vous est présentée car elle peut être trafiquée. Lorsqu’on lance un avis de recrutement, avec toutes les dispositions qui sont prises par le gouvernement, vous devez savoir que vous n’avez rien à verser pour prendre part à un concours ni à un avis de recrutement en dehors des droits d’inscription à verser formellement dans à une structure habileté et désignée. La gouvernance en place ne permet pas d’avoir des concours truqués ni des avis de recrutement qui sont contraires à l’orthodoxie.
En ce qui nous concerne à la Police Républicaine, nous sommes décidés à accompagner les opérateurs économiques dans leur transaction. Lorsque vous êtes en partenariat avec quelqu’un qui vous demande de lui verser de l’argent, rapprochez vous des services de Police pour que nous vous aidions à vérifier l’authenticité des documents qui vous ont été soumis. C’est la seule façon de contourner l’ingéniosité négative de certains de nos compatriotes.
On ne peut gagner sa vie qu’en travaillant honnêtement. Une fois encore, j’en appelle à l’esprit civique de chacun et de tous. Les opérateurs GSM doivent forcément revoir leurs dispositifs d’enregistrement des abonnés. C’est une faille que les gens exploitent aujourd’hui et surtout avec la complicité de leurs employés. Au nombre des personnes interpellées, figurent des employés des opérateurs GSM. Donc nous devons faire en sorte de s’assurer qu’une personne est de bonne moralité avant de le recruter dans un service. Ces individus ont encore une autre méthode, toujours avec la complicité des techniciens des opérateurs GSM. Ils peuvent momentanément couper votre numéro et communiquer en vos lieux et places sur votre numéro en appelant vos amis et leur demander de l’argent. Pour les transactions aujourd’hui, faites beaucoup attention.
Tous ceux qui sont interpellés sont des béninois.Plus de 300 fausses cartes LEPI et 200 cartes SIM enregistrées au nom des autorités ont été saisies ».

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page