.
.

Le triomphe de la vérité

.

Inauguration d’un centre artisanal féminin : Direct-Aid à l’œuvre pour l’autonomisation des femmes à Ouidah


Radouane Boukhanfra et Bintou Adam Chabi Taro procédant à la coupure symbolique du ruban

L’Organisation internationale koweïtienne à caractère humanitaire, social et de développement, Direct-Aid, a procédé le samedi 27 octobre dans l’arrondissement d’Avlékété, commune de Ouidah, à l’inauguration d’un centre artisanal féminin. L’infrastructure mise en service par la ministre en charge des Affaires sociales, Bintou Adam Chabi Taroen présence des donateurs, est destinée aux groupements de femmes du village d’Adounko-Houndodji.

40 millions de FCFA : c’est le montant global de l’infrastructure. Entièrement financé par Direct-Aid, dont les actions sociales au profit des populations béninoises vulnérables ne sont plus à démontrer, le centre artisanal féminin est un ouvrage composé d’unmodule de cinq (05) salles entièrement équipées dont trois serviront pour les ateliers de couture, de tissage de nattes et de tissage de pagne « Atchooké », une pour l’alphabétisation des femmes qui ont un faible niveau d’instruction, etla dernière, de bureau pour l’administration.Contentes d’être à l’honneur, les bénéficiaires ont apprécié à sa juste valeur ce coup de pouce remarquable de Direct-Aid dont l’objectif est de les sortir de la précarité. En leur nom, Virginie Kpossi a prononcé des mots de gratitude à l’endroit de Direct-Aid qui, par ce geste, leur ouvre les portes de l’autonomisation. «Les femmes d’Adounko-Houndodji ne seront plus confinées dans les tâches ménagères. Elles auront désormais les opportunités de s’investir dans un métier », a-t-elle déclaré. Virginie Kpossi a rassuré les donateurs quant au bon entretien de l’infrastructure que les femmes se sont engagées à utiliser judicieusement. Une promesse bien accueillie par RadouaneBoukhanfra, le représentantrésident de Direct-Aid au Bénin. Dans son allocution, il a exhorté les bénéficiaires, mais aussi les populations d’Adounko-Houndodjià faire preuve de « détermination » et d’« assiduité à la tâche » pour tirer profit de l’investissement mis en place dans leur localité. « L’infrastructure que vous avez devant vous permettra, aux femmes de Houndodji et d’ailleurs, de se mettre en coopérative pour travailler à satisfaire leurs propres  besoins et ceux de leurs familles », a-t-il déclaré, soulignant que les communautés à la base n’ont parfois « besoin que d’un peu de soutien pour se sublimer ….et arpenter les sillons du développement ». L’atelier de couture du centre artisanal féminin est doté de 10 machines dont une à broderie, une autre à bourdon et d’une autre à surfilage TC. Et pour l’opérationnalisation rapide de cette unité de production, Direct-Aid a doté les femmes de cette équipe de deux balles de pagne,  sans oublier les accessoires nécessaires pour la couture.  L’atelier de tissage des pagnes « Atchooké » dispose de trois machines à tresse avec les accessoires nécessaires, et l’atelier de tissage de nattes est quant à lui équipé de six machines de tissage, d’une dizaine de pagnes en botte avec les accessoires nécessaires pour son fonctionnellement. La ministre en charge des affaires sociales a salué Direct-Aidqui, par ce geste à l’endroit des femmes, ajoute un point supplémentaire  à la liste déjà bien longue de ses actions au profit des communautés vulnérables du Bénin. « Au-delà de ses autres actions dans les domaines d’approvisionnement en eau potable, d’éducation, de la culture, de la santé et de la prise en charge intégrale de 1041 orphelins sur le plan national, etc., nous voici face à un autre volet des actions sociales de Direct-Aid », a déclaré la ministre.

 

Direct-Aid et le gouvernement, main dans la main pour booster l’artisanat béninois

Bintou Adam Chabi Taro s’est réjouie de l’intérêt que porte Direct-Aid à l’artisanat, un secteur cher au président Patrice Talon : « …votre action s’aligne en parfaite cohérence avec les ambitions contenues dans le  Programme d’actions du gouvernement au service du citoyen et de son bien-être. Il ne vous échappera pas que nous attachons du prix à l’artisanat et à tout ce qui concourt à la réduction de la pauvreté», a-t-elle déclaré. Cet attachement du gouvernement Talon au secteur de l’artisanat n’a pas échappé à RadouaneBoukhanfra qui a noté avec satisfaction que ce secteur arrive en troisième position derrière l’agriculture et le commerce, contribue au PIB à hauteur de 13%, et fait partie des priorités du gouvernement. Et « l’importance que les dirigeants actuels accordent, dans leur programme  de développement, au secteur artisanal qui occupe 30% de la population nationale » est l’une des raisons d’être du centre inauguré, dira-t-il en substance.Engagé, aux côtés du gouvernement, à combattre le triangle de la terreur, Direct-Aid n’a pas oublié les hommes de la localité. « Nous avons également pensé occuper autrement les hommes en leur construisant deux bassins piscicoles et en leur aménageant des espaces pour le maraichage », a annoncé Radouane Boukhanfra.

Flore S. NOBIME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
1Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *