.
.

Le triomphe de la vérité

.

G20-Afrique en Allemagne : Talon à l’assaut des investisseurs étrangers


Après avoir été reçu au château de Bellevue (palais présidentiel allemand) lundi soir par le Président de la République fédérale d’Allemagne, Frank-Walter Stein Meier, Patrice Talon participe depuis ce mardi 30 octobre, en Allemagne, au Sommet G-20 Afrique. Un rendez-vous avec les investisseurs européens et allemands en particulier au cours duquel, le chef de l’Etat a vanté atouts et attraits du Bénin. En effet, comme il est de son habitude chaque fois en face d’un auditoire à l’extérieur du Bénin, le président Talon a mis le Bénin sur orbite. Dans un discours engageant, succinct et précis, le chef de l’Etat n’a pas mis du temps à aligner les informations pertinentes dont tout investisseur a besoin pour se décider. En vendant la destination Bénin, Talon a ciblé les réformes majeures réalisées sous son leadership depuis avril 2016 et qui sont de nature à rassurer les investisseurs. Ceci parce qu’il est convaincu que plus il y aura de grands groupes et/ou investisseurs installés au Bénin, plus il y aura d’emplois créés pour le bonheur de la jeunesse.

 

Lire l’intégralité du discours du Chef de l’Etat

 

Madame la Chancelière,

Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,

Messieurs les Directeurs de la SAFRI et de AfrikaVerein,

Mesdames et messieurs,

C’est avec un réel plaisir que je participe au présent forum dont l’intérêt est d’importance pour mon pays.

Comme vous le savez, le Bénin est un pays de l’Afrique de l’Ouest membre de l’Union Economique et Monétaire Ouest africaine-zone monétaire liée à l’euro riche de plus de 90 millions de consommateurs – et voisin du Nigeria considéré comme le plus grand marché d’Afrique de l’Ouest.

Le Bénin partage avec ce pays plus de 700 km de frontière, faisant de lui une porte d’entrée privilégiée sur ce grand marché de plus de 180 millions d’habitants.

Le Bénin connaît depuis 1990, une expérience démocratique marquée par une stabilité politique exceptionnelle avec des alternances apaisées au sommet de l’Etat.

Mon ambition en accédant à sa gouvernance, est de faire de ce succès démocratique, une rampe de développement socio-économique.

Pour conforter ces atouts, mon Gouvernement a, depuis avril 2016, mis en œuvre des réformes majeures qui concourent à faire du Bénin, l’un des espaces les plus favorables à l’investissement privé étranger. Il s’agit notamment :

– de l’assainissement du cadre macroéconomique et de la gouvernance permettant désormais au Bénin de disposer d’un cadre macro des plus stables avec l’appui du FMI,

– de l’amélioration de l’environnement général des affaires, consistant entre autres à la simplification et à la rationalisation du cadre global d’intervention du secteur privé,

– de la réforme du marché du travail,

– du renforcement du secteur énergétique, et

– de la sécurisation de la propriété foncière.

De manière concrète, nos actions ont permis de moderniser, dématérialiser et simplifier l’ensemble des formalités administratives, fiscales et douanières.

Une nouvelle loi sur les conditions d’embauche dérégule désormais le recrutement et simplifie la rupture du contrat de travail.

Aujourd’hui, les entreprises ont la possibilité de recruter sur contrat de travail à durée déterminée renouvelable quasi indéfiniment.

Le montant des indemnités à payer en cas de licenciement est plafonné à neuf mois de salaire, quel que soit le motif du licenciement.

Nous venons également de mettre en vigueur une réforme du droit de grève qui limite la durée totale des grèves à 02 jours maximum dans un même mois et à 10 jours maximum par an.

Ces mesures difficiles sur le plan social sont indispensables pour l’investissement privé.

Convaincu, que la disponibilité d’une main d’œuvre locale bien formée et à un coût compétitif est un élément important de compétitivité, nous avons lancé une réforme complète de notre système éducatif afin de rendre disponible à court terme la main d’œuvre qualifiée nécessaire.

Disposer de l’énergie de qualité à un coût raisonnable est une condition préalable à la mise en œuvre de toute politique de transformation structurelle de l’économie. A cet effet, notre programme de renforcement de capacités énergétiques nous permettra d’atteindre à très court terme, l’autonomie énergétique et d’exporter notre production à travers le marché régional de l’énergie électrique.

Mesdames et messieurs,

La mise en œuvre satisfaisante de ces réformes témoigne à juste titre, de notre volonté et de notre engagement à coopérer avec le secteur privé en général et les partenaires allemands en particulier.

Je vous invite donc à explorer les nombreuses opportunités qui se dégagent actuellement au Bénin, aussi bien dans les secteurs de l’agriculture, du tourisme, des infrastructures que de l’énergie et bien d’autres encore.

D’ores et déjà, je puis vous rassurer qu’au Bénin, vous serez comme chez vous.

 

Je vous remercie.

 

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
3Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *