.
.

Le triomphe de la vérité

.

Conférence sur la paix et la stabilité en Afrique: Soglo et Obasanjo décortiquent les grandes stratégies


Président Olusegun Obasanjo rassure Nicéphore Soglo de son soutien

De retour de la réunion du Forum africain sur la paix et la stabilité en Afrique tenue en septembre dernier à Tokyo au Japon, l’ancien chef de l’Etat, Nicéphore Dieudonné Soglo, membre du forum et vice-président des chefs d’Etats et de gouvernements organise ce jour, mercredi 24 octobre, une conférence publique sur le thème : « La traite négrière et l’avenir de la Cédéao ». Il sera épaulé dans cette tâche par l’ancien chef de l’Etat nigérian et président des anciens chefs d’Etats et de gouvernement africains, Olusegun Obasanjo. Cette grande assemblée qui va connaitre la présence de plusieurs leaders politiques, des décideurs et acteurs de la préservation de la paix en Afrique, sera l’occasion pour les deux hommes de décortiquer les grandes lignes de la plus grande déportation de l’histoire qu’est la traite négrière, ainsi que ses déconvenues. Il sera aussi question d’aborder l’idée de la confédération des Etats africains ainsi que les stratégies à mener en vue de la cohésion des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao). Cette démarche de partager les connaissances sur ces deux grands points répond à la mission du Forum africain de Tokyo. Elle vise  aussi à vulgariser le contenu des discussions avec les autres membres du Forum africain, ainsi que les institutions sous-régionales et régionales, selon le cas, afin de mettre au point des mesures concrètes pour relever ces défis. Notons que l’objectif de la rencontre de Tokyo, placée sous la présidence du premier ministre japonais, Shinzo Abe, est d’identifier les causes profondes des conflits en Afrique et les modalités de promotion de la paix, de la sécurité et de la stabilité, ainsi que d’identifier des domaines spécifiques de coopération pour éviter les conflits, résoudre les conflits actuels et promouvoir la paix. Après l’identification des causes profondes de l’instabilité en Afrique, le groupe de base composé de Nicéphore Soglo, et de certains anciens chefs d’Etats africains membres du forum, reconnait le rôle essentiel des institutions multilatérales et la nécessité de promouvoir des solutions africaines aux problèmes africains, à tous les niveaux. Au terme de ce forum, le groupe de base sollicite l’aide du Japon dans trois secteurs que sont : le rôle des Nations Unies, le renforcement des capacités pour l’Afrique et la prévention des conflits. Il propose, entre autres, que le gouvernement japonais collabore avec l’Union africaine pour promouvoir la nouvelle approche sur la paix et la sécurité en Afrique, collabore avec l’Ua pour s’assurer que les capacités nécessaires sont développées en Afrique. Il propose également au Japon de collaborer avec les pays africains pour contribuer au renforcement des capacités et à l’investissement dans le développement d’infrastructures «douces» et «dures» afin d’aider le développement, la paix, la sécurité, la stabilité et la prospérité durables en Afrique.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page