.
.

Le triomphe de la vérité

.

Conférence internationale sur les frontières régionales en mutation: Les enseignants chercheurs du Bénin et du Nigéria œuvrent pour une sécurité transfrontalière


Le présidium à la clôture de la Conférence internationale

Les rideaux sont tombés le jeudi 18 octobre 2018, sur la 16ème Conférence internationale sur les frontières régionales en mutation, ouverte depuis le lundi 165 octobre 2018 à l’Université d’Abomey-Calavi. Cette conférence organisée par les universités d’Ibadan au Nigéria et celle d’Abomey-Calavi, au Bénin, soutenues par l’Abegief et la Coopération Suisse, a été le cadre de réflexion des experts sur la bonne gestion des frontières régionales en mutation.

Les activités du colloque sur le thème : « Dialogue nord-sud de la gestion des frontières », ont permis à la communauté universitaire du Bénin et du Nigéria, de porter leurs réflexions sur les questions liées à la gestion des frontières, d’évaluer les cadres politiques, les instruments, les dispositifs institutionnels ainsi que les opportunités de gestion des frontières existantes. Au cours de la cérémonie ayant marqué la clôture de ce colloque scientifique, le vice-recteur de l’Uac, Marcel Zannou, n’a pas manqué de mots pour exprimer sa gratitude à toute la communauté universitaire pour le lourd travail abattu. Selon lui, les communications qui ont animé la conférence de quatre jours, ont permis aux acteurs d’aborder les questions des crises migratoires encouragées, d’identifier les forces, faiblesses, opportunités et menaces relatives à la gestion des crises frontalières, de déterminer le rôle de chaque acteur puis enfin, de proposer des solutions pour une bonne gestion des frontières. Des objectifs atteints à travers la vingtaine de communications sur 17 sous-thèmes et aussi des visites de travail. Présent à cette cérémonie, le secrétaire général du ministère des affaires étrangères et de la coopération, Hervé Djokpé, a également remercié les universités d’Abomey-Calavi et celle d’Ibadan pour la tenue, au Bénin, de la toute première conférence de l’Abegief sur les frontières. C’est un colloque qui, explique-t-il, regorge de plusieurs avantages et représente  le signe de l’excellente relation de coopération de solidarité et de paix entre le Bénin et le Nigéria. « C’est une marque de reconnaissance qui vient apporter une réponse au partenariat entre les deux universités sur le plan académique », a ajouté Hervé Djokpé. Les mêmes mots sont prononcés par Bienvenue Koudjo, directeur de cabinet et représentant le ministre de l’enseignement supérieur, Marie-Odile Attanasso. Il espère que les points abordés au cours de cette conférence apportent des avancées significatives dans la gestion des problèmes transfrontaliers. La lecture du communiqué final a mis un terme à cette rencontre d’échanges scientifiques.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page