.
.

Le triomphe de la vérité

.

Construction de la route Kétou-Idigny-Igbodja-Savè et ses bretelles : Ayadji et Hèhomeny annoncent le démarrage des travaux


Le Dgi, Jacques Ayadji, au mileu de ses hôtes

C’est désormais fait.  Le projet de construction de la route Kétou-Idigny-Igbodja-Savè et ses bretelles notamment Savè-Okèowo-Frontière Nigéria, entre dans la phase du démarrage des travaux.  L’entreprise brésilienne chargée d’exécuter ce projet a déjà son contrat signé en juin 2018 et est déjà à Cotonou pour évaluer les travaux préliminaires en vue du démarrage effectif en janvier 2019, ou au plus tard dans le premier trimestre de la prochaine année du projet. Ce sont là, les explications données par le directeur général des infrastructures, Jacques Ayadji,  à la délégation d’Oké-Owo, reçue en audience le samedi 29 septembre dernier. L’objectif pour les membres de la délégation des fils d’Oke-Owo était de s’enquérir de l’état d’avancement du projet de bitumage de la RNIE n°5 et de saisir l’occasion pour parler à l’autorité de l’état actuel de dégradation avancée du tronçon. Jacques Ayadji, a informé la délégation d’Oké Owo qu’il a reçu en personne le mardi 25 septembre 2018, les responsables de l’entreprise brésilienne chargée de l’exécution des travaux. Il leur a également fait savoir que les démarches sont en cours pour assurer l’installation de l’entreprise, ce qui va consacrer le démarrage effectif des travaux dans le premier trimestre de l’année 2019 au plus tard. « Les travaux ne vont forcément pas commencer par le tronçon Savè-Oké-Owo, ils peuvent commencer par Kétou », a dit Jacques Ayadji. La délégation des fils d’Oké-Owo, arrondissement de l’Okpara, commune de Savè, s’est dite satisfaite de cette nouvelle. La délégation d’Oké-Owo à travers le président de l’association de développement d’Oké-Owo, Rémi Azombadé, a remercié le Dgi, représentant le ministre, avant d’aborder le problème crucial par la présentation de quelques réalités observées sur cette infrastructure qui, avant sa construction,  nécessité une réfection. D’ailleurs, Louis Dossou, membre de la délégation a pour sa part, expliqué au Dgi l’initiative prise par les jeunes d’Oké-Owo qui consiste à fermer les grands trous sur la voie avec les moyens de bord, pour soulager un tant soit peu le calvaire de la population. Il a par ailleurs profité pour faire un plaidoyer en demandant au Dgi, Jacques Ayadji, et au ministre des transports d’œuvrer pour que la localité bénéficie des infrastructures  sociocommunautaires, une fois la route construite. Toutes les explications ou informations mises à la connaissance du Dgi sont appuyées par des images de l’état de dégradation de la Rnie 5. Le Dgi a remercié la délégation et apporté des réponses convaincantes à leurs préoccupations. Concernant l’état de dégradation de la voie, Jacques Ayadji a notifié à la délégation que le ministère ne peut pas envoyer immédiatement des engins sur le terrain pour réparer  la voie en ce temps de pluie, au risque de voir enfoncer ses engins dans la terre. « Techniquement c’est impossible », a-t-il expliqué, avant de promettre qu’en son temps le ministère  donnera des instructions pour réparer la route dès la fin de la pluie. Il a promis échanger avec ses pairs pour que le village bénéficie d’infrastructures  sociocommunautaires par l’entreprise. Seulement, il insiste qu’il s’agit de négociations et non des revendications exigibles à l’entreprise en allant jusqu’à proférer des menaces. Après ces bonnes informations, la séance a pris fin par des remerciements au Dgi. Notons que la signature du projet de construction de la route Kétou-Idigny-Igbodja-Savè et ses bretelles notamment Savè-Okè-Owo-Frontière Nigéria,  fait suite à l’autorisation de ratification de l’accord de crédit donnée en octobre 2017 par l’Assemblée nationale et de la ratification de l’accord proprement dit, le 9 novembre 2017, par le président Patrice Talon. Le marché a été signé en juin 2018 entre une entreprise brésilienne pour l’exécution du projet et l’Etat béninois.

Les travaux de construction de la route Kétou-Idigny-Igbodja-Savè et ses bretelles démarrent en  janvier 2019

Le financement de la route Kétou-Idigny-Igbodja-Savè et ses bretelles, notamment Savè-Oké-Owo-Frontière du Nigéria, est déjà entièrement bouclé et l’acte d’entrée en vigueur de l’accord de financement a été signé le 06 octobre dernier par la République fédérative du Brésil. C’est la nouvelle que l’ancien ministre des Infrastructures et transports, Hervé Hehomey, a apporté le samedi 13 octobre dernier aux populations du Plateau.

Invité au meeting de soutien au Programme d’actions du gouvernement (PAG), organisé à Kétou par le parti Rassemblement national pour la démocratie (Rnd), Hervé Hehomey a annoncé que les travaux de la construction de cette route seront officiellement lancés en janvier 2019. Il a  souligné que la signature de ce projet fait suite à l’autorisation de ratification de l’accord de crédit donnée en octobre 2017 par l’Assemblée nationale et de la ratification de l’accord proprement dit, le 9 novembre 2017, par le président Patrice Talon. Dans ce processus, rappelle l’ancien ministre, le député Jean-Michel Abimbola et bien d’autres cadres de la région ont pesé de tout leur poids. Le marché a été donc signé en juin 2018 entre une entreprise brésilienne pour l’exécution du projet et l’Etat béninois. Cette entreprise, renseigne Hervé Hèhomey, est déjà à Cotonou et réalise actuellement les travaux préliminaires en vue du démarrage effectif du projet en janvier 2019. Selon le conseiller chargé des infrastructures du chef de l’État, la réalisation de ce projet qui tient à cœur au président de la République, vise au-delà du renforcement du réseau routier dans les départements de l’Ouémé et du Plateau. Ce projet permettra de rapprocher davantage les populations de Kétou et de Savè. Il a de ce fait invité les populations de l’Ouémé et du Plateau à se mobiliser davantage autour de la réalisation des autres projets du PAG pour faire rayonner les deux départements. Et pour inciter son auditoire, le conseiller du président Talon a cité entre autres travaux routiers dont bénéficient l’Ouémé-Plateau, le projet de construction des routes Porto-Novo-Akpro-Missérété-Sakété-Pobè avec ses bretelles Pobè-Obèlè Frontière du Nigéria et Zian-Igolo-Frontière du Nigéria, et le chantier Pobè-Adja-Ouèrè-Ouinhi en cours de réalisation.

Rastel DAN et Germin DJIMIDO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Construction de la route Kétou-Idigny-Igbodja-Savè et ses bretelles : Ayadji et Hèhomeny annoncent le démarrage des travaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *