.
.

Le triomphe de la vérité

.

Appropriation de nouvelles techniques d’enquêtes à la PTS: ARTECAO sensibilise la chaine pénale sur le logiciel « Mercure V4 »


Un nouvel outil d’enquête se révèle à la Police Technique et Scientifique (Pts) du Bénin. Il s’agit du logiciel « Mercure V4 ». Son mode de fonctionnement a été présenté à 50 responsables de la chaine pénale à savoir : des magistrats, procureurs, substituts, directeurs centraux et techniques, directeurs départementaux de la Police Républicaine et de la justice. C’était ce jeudi 11 Octobre 2018 au Codiam à travers un atelier de sensibilisation de déploiement de l’outil au sein du service de la Pts de la Direction générale de la Police Républicaine.L’atelier s’est déroulé sous la coordination de hauts gradés de l’armée française à l’Ambassade de la France près le Bénin et de Emmanuel Prat, Coordonnateur régional du Projet « Appui au Renforcement de la Police Technique et Scientifique en Afrique de l’ouest » (Artecao). L’ouverture des travaux a été assurée par le Directeur des services judiciaires du ministère de la justice, Jean da Silva. Selon lui l’objectif de cette formation est de renforcer les capacités des différents intervenants dans la chaine pénale par l’appropriation d’un nouveau logiciel. Il estime qu’il s’agit d’un outil qui permettra à coup sûr de faciliter et d’organiser plus rapidement le traitement des données en matière des extraits de supports numériques et téléphoniques. Mesurant l’importance de cette action à l’endroit à la Pts du Bénin, le représentant du ministre de la justice a dit ses remerciements à la France pour cette opportunité qu’elle offre au Bénin afin d’informer sur les nouvelles techniques d’enquêtes de la Pts en matière de constations d’infractions au code numérique. Au nom de la Police Républicaine, le Chef service de la Pts, le Commissaire divisionnaire de police, Emmanuel Tonoukouen a lui aussi salué l’initiative. Pour lui, il s’agit d’une séance qui vient comme une solution à tous les bâtons que les criminels essaient de mettre dans les roues aux forces de l’ordre. « Eux, ils ne sont jamais tranquilles. Ils réfléchissent et se perfectionnent pour sophistiquer au mieux leur mode opératoire » a rappelé le commissaire Tonoukouen. Mais il se réjouit du fait que ce nouveau moyen de lutte contre la criminalité, permettra à la chaine pénale de savoir le service à requérir face aux difficultés pour avoir une solution à leur problème. L’atelier a porté sur une communication centrale donnée par le Commissaire divisionnaire de police, Emmanuel Tonoukouen sur le thème : « La Pts dans les enquêtes de la Police judiciaire ».

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *