.
.

Le triomphe de la vérité

.

Formation de grands ensembles autour du chef de l’Etat: Le bloc républicain officialisé dès novembre prochain


Malgré les chuchotements des militants à la base de certains partis ou alliances, la formation du bloc républicain suit son cours normal et sera officielle lors d’un géant meeting programmé pour le mois de novembre 2018. En effet, constitué par Dynamique unitaire formé par l’Alliance pour un Bénin triomphant (ABT) d’Abdoulaye Bio Tchané, le Parti du renouveau démocratique (PRD), l’Union nationale démocrate (UND), Bénin en route et autres alliés du chef de l’Etat, le bloc Républicain n’a plus que quelques jours pour montrer sa tête. Pour l’heure, l’on s’active de diverses manières pour l’élaboration des textes et au mieux,  à l’harmonisation des points de vue avant le jour J. Selon un communiqué de la cellule de communication de l’UND, deux comités ont été mis en place à cet effet. Il s’agit du comité de supervision composé de 46 membres et chargé de superviser et d’apporter des amendements aux propositions faites par le comité technique spécial avant la grande plénière qui se tiendra le 23 octobre prochain, et du comité technique provisoire comptant 08 membres et qui est chargé d’élaborer la feuille de route et de faire des propositions de textes. Toutes choses pour permettre au deuxième bloc de la mouvance présidentielle de se mettre au pas comme le bloc progressiste qui est fin prêt à aller au congrès constitutif. Cela est plus qu’une certitude car, lors de sa dernière sortie sur les écrans de Golfe Tv, le vice-président du parti Alternative citoyenne, Séraphin Agbahoungbata, membre du bloc progressiste a affirmé : « Nous avons pratiquement fini à notre niveau et s’il faut aller au congrès demain, nous sommes prêt. Mais nous attendons les autres afin qu’ils se mettent au pas ». Et pour se mettre au pas, les comités mis en place sont chargés de coordonner les travaux jusqu’à la création du parti du bloc républicain annoncée pour début novembre 2018. Pour l’instant, ce qui crée encore des doutes concerne le fait pour les partis et alliances de partis de ce grand ensemble, de renoncer à leurs attributs pour dix ans au moins. Ce qui n’est pas souvent facile pour ces derniers qui ont appris à évoluer seuls ou en alliance, même en gardant leur autonomie. Toutefois, selon une source proche du pouvoir, les instructions du chef de l’Etat sont claires, il ne doit pas  y avoir plus de deux grands ensembles  pour la mouvance présidentielle. Ce qui s’impose alors à tout venant dans la grande famille du chef de l’Etat.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *