.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réorganisation des partis politiques sous Talon: ABT, Houngbédji et consorts créent le Parti Républicain ; Amoussou, Idji,… le Parti Progressiste


C’est officiel depuis ce weekend. Les deux grands partis nationaux  à l’ère des réformes du système partisan sous le président Patrice Talon vient de voir le jour.  Le premier  a pour nom, Parti Républicain. C’est la dénomination que les fondateurs lui ont donné. En effet, en vue de la fusion du bloc Dynamique unitaire, les partis et mouvements qui le composent, le Prd de Me Adrien Houngbédji, le Rnd de Jean-Michel Abimbola, l’Udbn de Claudine Prudencio,  la Coalition Ber de Jean-Baptiste Hounguè, l’Und de Vidégla, le MeSB de François Abiola et autres se sont associés pour former une force politique plus large et plus grande comme l’exige la nouvelle Charte des partis politiques.  Le comité de réflexion mis en place, il y a quelques jours, suite à la rencontre du président Talon avec les différents alliés, a poursuivi  les réflexions sur les accords devant aboutir à la création dudit parti politique et a rendu  les résultats de ses travaux ce  samedi 06 octobre. C’était  lors d’une séance de travail qui a réuni le chef de l’Etat et les têtes de pont des partis en regroupement. Il était surtout question de réfléchir sur les orientations données par Patrice Talon, à savoir que les partis et mouvements politiques qui adhèrent au nouveau parti national perdent leurs attributs pour une durée de 20 ans.  Chose faite depuis ce samedi. Il ressort également de cette rencontre que le congrès constitutif devant consacrer officiellement et légalement la naissance du Parti républicain se tiendra dans la première semaine du mois de novembre.

Selon d’autres clauses retenues, il sera désigné des secrétaires généraux et non de faire prévaloir des leaders, comme c’est le cas dans les formations politiques de provenance des membres du nouveau parti. Quand à la seconde grande formation constituée,   dénommée Parti Progressiste, regroupant des partis et alliances de partis dont l’Union fait la nation (Un) de Bruno Amoussou, Idji Kolawolé et autres, la Renaissance du Bénin (Rb) de Abraham Zinzindohoué, l’Alliance  nationale pour le développement et la démocratie (And) de Barnabé Dassigli pour ne citer que ceux-là, son congrès constitutif est annoncé pour le 26 octobre 2018.

L’autre point fort qui a retenu les attentions pendant les travaux aura été, selon certaines sources, la condition sine qua non posée par le parti de Me Adrien Houngbédji. Au terme des réflexions, le Prd a accepté de renoncer à son leadership politique et son logo entier sera inclus  dans celui du Parti Républicain. Le Parti arc-en-ciel conserve, quoiqu’on dise, son leadership dans le département de l’Ouémé où il lui sera confié une bonne partie des responsabilités du Parti républicain.

Germin DJIMIDO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
3Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *