.
.

Le triomphe de la vérité

.

20e anniversaire de la « Radio du Succès », 99.6 FM: CAPP FM réussit le challenge de la pensée positive


Le doyen Jérôme Carlos, ovationné par l’équipe de la radio Capp Fm

Réunir les intelligences positives du Bénin et celles de l’Afrique autour d’un idéal commun : celui de servir la société. C’est l’idée créatrice du Centre africain de la pensée positive (Capp) par le journaliste béninois, Jérôme Carlos. Parti du Bénin en période révolutionnaire, les nombreux conseils de son ami, l’ancien ambassadeur du Bénin près les Nations-unies, Thomas Boya, qu’il rencontre dans son pays d’exil, l’emmènent à revenir au bercail en avril 1996. Convaincu qu’« un chez soi si modeste soit-il, vaut plus que tous les ailleurs », Jérôme Carlos s’appuie ainsi sur son engagement et le dynamisme insufflé par son ami et frère Thomas Boya, pour parvenir à l’expansion de la pensée positive au Bénin et en Afrique. Une philosophie de vie que les deux hommes concrétisent par la reconnaissance juridique du Centre africain de la pensée positive, avec pour objectif, de divulguer la pensée constructrice par l’organisation de séminaires et rencontres d’échanges sur des thématiques pertinentes. L’urgence d’adapter cette philosophie aux réalités béninoises en vue de réussir cet appel aux cœurs, s’illustre par des articles de presse incitant les dirigeants et populations béninoises au travail d’équipe, à la restructuration d’une pensée positive pour le bien-être de tous. En 1997, l’adoption de la loi sur la démonopolisation de l’espace audiovisuel au Bénin, fait donc porter cette initiative vers une autre dimension. Celle de la création de la « radio du succès », Capp Fm, en 1998. L’attitude mentale positive de Jérôme Carlos et Thomas Boya qui est celle d’amener le béninois vers le meilleur, devient très vite le crédo de Capp Fm. La radio devient une fréquence adulée par les auditeurs et le public béninois à travers sa grille de programme bien varié, la qualité des débats et la pertinence de ses initiatives. Vingt ans plus tard, l’enfant a grandi sans perdre l’idéal de cette pensée positive inculquée par son géniteur, Jérôme Carlos. Une qualité que les auditeurs, autorités locales, présidents d’association des médias, personnalités politiques et bien d’autres, n’ont cessé d’exalter lors de la célébration de ses 20 bougies, ce samedi 06 octobre 2018.

Ils ont dit

Guy-Constant Ehoumi, président de l’Odem

« Les travailleurs de Capp Fm doivent suivre l’exemple du doyen, Jérôme Carlos »

« La pensée positive est toujours de mise à Capp Fm. La radio a tenu face aux situations qui se sont présentées à elle. Les animateurs sont restés et nous constatons aujourd’hui que Capp Fm continue de jouer le rôle d’un organe de presse indépendant, une radio qui fait son travail sans se laisser clochardiser par les pouvoirs d’argent et tout autre pouvoir. Je pense que tous les travailleurs de la radio Capp Fm doivent prendre exemple de leur doyen, Jérôme Carlos, qui comme une anecdote, a refusé une valise d’argent. Ils doivent faire leur travail de façon consciencieuse parce qu’il en va de l’intérêt des auditeurs qui veulent avoir de l’information crédible. Je voudrais souhaiter que Capp Fm puisse avoir des sponsors et accompagnateurs nécessaires. Bonne fête et que la santé y est pour qu’ensemble on puisse fêter les 40 ans »

 

Jean-Marie Ehouzou, ministre honoraire des Affaires étrangères et auditeur fidèle de Capp Fm

« Je souhaite qu’il y ait la télévision Capp Fm pour lier la voix à un écran »

« C’est une radio qui a devancé les événements. J’étais en poste en Algérie lorsque la démocratie allait s’installer au Bénin en 1990. A l’époque, les éditoriaux de la radio Capp Fm, étaient très suivis. Quand j’ai demandé celui qui les animait, on m’a fait comprendre que c’était Jérôme Carlos. C’est un ainé, un grand sportif et un grand intellectuel qui a su se démarquer des dérives que prenait la révolution. Je suis devenu un fidèle auditeur de cette radio, de mon retour au Bénin. Les émissions me plaisaient. Elles étaient d’une transparence et d’une netteté extraordinaire, surtout en matière d’éthique journalistique. Je souhaite qu’il y ait la télévision Capp Fm. Il faut lier à la voix un écran de Capp Fm. Longue vie à la radio »

 

Délonis Kogblévi, chef du 4ème arrondissement de Cotonou et auditeur fidèle de Capp Fm

« Merci à Jérôme Carlos et Thomas Boya »

« Comme un enfant qui a 20 ans, on ne peut que souhaiter qu’il ait cinq fois 20 ans. Ils sont partis d’un rêve pour être à ce niveau aujourd’hui et je leur tire un grand chapeau. Je dis un grand merci à Jérôme Carlos et Thomas Boya puisque je suis un produit de Capp Fm. Bien, avant que je ne sois à ce poste, Capp Fm annonçait déjà mes activités, notamment la pétanque dans laquelle j’ai beaucoup travaillé. Je suis très heureux du niveau actuel de la pétanque béninoise et je dis un grand merci aux joueurs de cette discipline sportive qui font honneur au Bénin. Je dis joyeux anniversaire à Capp Fm et lui souhaite beaucoup d’autres années de bonheur et de réussite ».

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *