.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après ses propos régionalistes lors de l’Initiative de Nikki: La justice interpelle Sabi Korogoné, il est gardé à l’OCRC


Le Porte-parole de l’Initiative de Nikki, Sabi Sira Korogoné n’est plus libre de ses mouvements

Porte-parole de l’Initiative de Nikki qui s’est étendue à plusieurs autres communes du Bénin, Sabi Korogoné n’est plus libre de ses mouvements. Il a été interpellé très tôt le vendredi 28 septembre par la police républicaine et gardé à l’Office central de répression de la cybercriminalité (Ocrc). En effet, dans un communiqué signé du procureur de la République près le tribunal de première instance de première classe de Cotonou, le sieur Korogoné est recherché pour « des faits d’incitation à la haine et à la violence, incitation à la rébellion, injures avec une motivation raciste diffusés sur les réseaux sociaux suite à une initiative dite ‘’Initiative de Nikki’’. Il est écouté par les éléments de la police judiciaire dans les locaux de l’Ocrc, selon le communiqué signé du procureur Elonm Mario Metonou. Sabi Korogoné sera poursuivi pour des infractions prévues et punies par la loi portant Code du numérique en République du Bénin.
Pour rappel, un mouvement de jeunes du septentrion regroupant les 5 départements à savoir l’Alibori, l’Atacora, le Borgou, les Collines et la Donga, soit 33 communes, s’est réuni le 8 septembre dernier pour examiner la situation socio-politique du Bénin. Il ressort de leur analyse que la gouvernance actuelle privilégie une partie du pays au détriment d’une autre. Au cours de cette sortie, c’est SabiKorogoné, leporte-parole du mouvement, qui a lu la déclaration dans laquelle ils dénoncent la gouvernance sous le régime Talon.
«…Nous dénonçons avec véhémence les cas d’acharnement orchestré contre Idrissou Bako, contre Komi Koutché, pour ne citer que ces deux cas qui crèvent l’œil : nous sommes là à la limite du tolérable : la jeunesse du nord répliquera à toute tentative d’arrestation de ces dignes fils par tous les moyens dans un Etat où la justice prend désormais le manteau d’un fauve qui ne dévore que les ressortissants d’une région. (…) Nous avons choisi de prendre nos responsabilités pour arrêter la saignée : la jeunesse militante du nord dit non à l’imposture. (…) parce que nous sommes entraînés sur un terrain qui n’a jamais été notre choix, nous sommes venus à Nikki et avons pris une décision unique mais avant, allez aussi lui dire que la jeunesse du septentrion n’a plus peur de lui(…) on ne peut plus attendre : place à l’action après la réflexion. Écrivons une nouvelle page de lutte comme nous l’ont déjà prouvé nos aînés héros des luttes passées » pouvait-on lire dans le communiqué final des assises de ce mouvement de jeunes du septentrion.
Des déclarations qui n’ont pas été du goût des autorités du pays qui craignent des troubles sociaux sur fond de régionalisme.
Lire ci-contre l’intégralité du communiqué du Procureur de la République

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
2Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *