.
.

Le triomphe de la vérité

.

Protection de l’environnement: Les chercheurs du Bénin et du Togo facilitent la préservation des ressources de la RBTM


Les rideaux sont tombés sur le projet « Mise en place d’un système d’évaluation de la dynamique de l’utilisation des terres et de suivi des indicateurs de gestion de la réserve de biosphère transfrontière du mono », (Sesi-Rbtm). L’atelier de restitution des résultats dudit projet, tenu ce vendredi 21 septembre 2018 à l’hôtel Bel Azur de Grand-Popo, a conduit à la présentation des résultats des activités menées par les enseignants chercheurs et acteurs intervenant dans la mise en œuvre de ce projet, ainsi que la mise en place d’un processus de suivi continu des indicateurs de gestion de la Rbtm. Au sortir de cet atelier, le Coordonnateur général du projet, Romain Glèlè Kakaï, se réjouit des nombreuses connaissances acquises dans la mise en œuvre de ce projet qui permettra au Bénin et au Togo de mieux gérer la réserve et de pouvoir faire face aux effets des changements climatiques au niveau des populations. La Rbtm est un écosystème d’une superficie de 145.000 hectares comprenant la zone côtière du Bénin et du Togo. Il regorge de plusieurs écosystèmes, de grandes ressources et d’une démographie galopante. Le projet exécuté par deux équipes universitaires de Lomé, au Togo, et le Laboratoire biomathématiques et d’estimations forestières (Laref) de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), a conduit à l’exécution de plusieurs activités notamment, le renforcement des capacités des acteurs impliqués dans la gestion des ressources naturelles dans le domaine de l’image satellitaire, de la gestion d’un système informatisé de suivi et de gestion de la réserve. Il faut noter que le projet Sesi-Rtbm, financé par le projet Observation e spatiale des forêts centrales et de l’ouest (Osfaco) et le Giz, a pour objectif d’améliorer l’état de connaissance des ressources et du sol de la réserve de biosphère transfrontière du mono, et à établir la situation de référence de la réserve en matière d’occupation des terres.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *