.
.

Le triomphe de la vérité

.

Revue du web15


Amis de web bonsoir et merci de prendre à nouveau ce rendez vous. Pour ce numéro commençons par le site Salamins.com qui annonce : « Boni Yayi et Candide Azannaï vont se réconcilier pour affronter Talon ». Le site nous informe en effet que selon Alassane Tigri et les députés Guy Mitokpè et Valentin Djènontin Agossou, l’ancien président et Candide Azannaï parlent désormais le même langage politique. Ils ont décidé de se réconcilier sur demande de plusieurs personnes. Selon Alassane Tigri, la réconciliation entre les deux hommes a été tout un processus qui a nécessité l’intervention de plusieurs personnalités dont le défunt roi d’Abomey Agoli-Agbo. Un accord de principe est obtenu entre les deux anciens adversaires politiques, selon Salamins.com qui cite la déclaration faite ce lundi après midi à Cotonou par les proches des deux hommes. Banouto.com titre, toujours sur la même actualité : « Boni Yayi et Candide Azanaï (presque) réconciliés ». Tout en produisant la déclaration du comité de réconciliation entre les deux hommes, Banouto.com note que leur réconciliation se fait contre Patrice Talon qui avait pourtant été l’objet de leur guerre. Pour sa part, le site Boulevard-des-infos.com titre sur la même actualité : « Ce qu’on retient de la possibilité de réconciliation yayi-Azanaï ». Le site note qu’il a fallu 18 mois de négociation pour aboutir à cette réconciliation. L’Evénement Précis titre également : « La réconciliation de Yayi et Azannaï annoncée ». Le site du journal cite à cet effet les propos d’Alassane Tigri qui affirme : « Le peuple béninois a toujours souhaité que l’intérêt supérieur de la nation soit priorisé en toute circonstance ». Une cérémonie grand public, déjà en préparation et qui consacrera officiellement cette réconciliation dans un bref délai, aura lieu d’ici un mois, écrit L’Evénément Précis. Finissons cette revue du web avec Bénin web.com qui titre : « Flambée du prix de l’essence « kpayo » à Cotonou ». En moins d’une semaine, indique le site, le prix de l’essence de contrebande communément appelée « Kpayo » est passé de 350 à 500 francs cfa, soit une augmentation de plus de 42%. Des premiers recoupements d’informations, il ressort que cette augmentation de prix serait due à la crue du fleuve Ouémé. Fin de cette revue du web, rendez-vous demain.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *