.
.

Le triomphe de la vérité

.

Intégration du Bénin à l’Alliance solaire internationale: Du renfort pour la politique énergétique de Talon


Le président Talon échangeant avec les journalistes

Le gouvernement béninois vient de gagner un soutien de taille pour le renforcement de sa politique énergétique à l’endroit des populations. Ce soutien est celui de l’Alliance solaire internationale (ASI) à laquelle le Bénin s’est inscrit, il y a seulement cinq mois. Cette alliance a retenu le projet du Bénin parmi les cent (100) projets à réaliser dans trente-six (36) pays. En effet, le Bénin  avait signé le 03 août 2017, l’Accord-cadre portant création de l’Alliance solaire internationale. Le 08 mai 2018, le chef de l’Etat, le président Patrice Talon, après avis du parlement a ratifié cet accord et inscrit le Bénin au cœur de cette alliance.  Ce faisant, le Bénin, aux côtés des autres pays membres, notamment les 64 ayant procédé à la ratification, entendait jouer pleinement sa partition dans la recherche de solutions aux principaux obstacles communs à un déploiement d’énergie solaire. De plus, pour marquer son engagement avant ladite ratification, le Bénin a pris une part active à la conférence inaugurale de l’ASI du 09 au 14 mars 2018 à New Delhi (Inde), où le ministre de l’Energie avait représenté le Chef de l’Etat. A l’occasion, le Bénin a été parmi les premiers pays à soumettre des projets. Un geste qui ne sera pas vain, car le projet du Bénin a été retenu parmi les cent (100) à réaliser dans trente-six (36) pays. Concrètement, l’ASI a annoncé la semaine dernière au profit du Bénin, un financement de 21 millions de dollars US (soit près de 13 milliards FCFA) pour l’électrification de 550 localités rurales et pour la réalisation d’infrastructures sociocommunautaires (centres de santé, écoles et système de pompage hydraulique) par système solaire photovoltaïque (PV). C’est dire que la politique énergétique rencontre de plus en plus de soutiens  grâce à la diplomatie offensive du président Talon, doublée de son sens de responsabilité et de son pragmatisme. Toutes choses qui séduisent les partenaires qui se bousculent aux portes du Bénin et qui sont décidés à accompagner les réformes et la gouvernance du président Patrice Talon. Dans le même temps, l’ASI a lancé un appel à formation auquel le Bénin a encore postulé. A ce niveau, cinq Béninois sont retenus dont trois participent à la session de formation de septembre 2018 et  une, respectivement, pour les sessions d’octobre et de novembre 2018. C’est dire que qu’il a fallu seulement quelques mois après la ratification du Bénin à cet accord pour que les retombées de cet engagement commencent à apparaître et ce, dans le sens de l’amélioration des conditions de vie et de travail des populations béninoises.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
2Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *