.
.

Le triomphe de la vérité

.

Suite à leur succès au Bac 2018: L’Association Nonvitcha sensibilise les bacheliers de Grand-Popo


Des responsables de la Fédération Nonvitcha au présidium lors des échanges

Les responsables de l’Association Nonvitcha n’ont pas manqué encore à leur devoir, cette année. Pour la dixième fois, depuis que l’initiative est née, ils ont organisé, le samedi 25 août dernier, à la place Nonvitcha à Grand-Popo, une séance d’échanges et de riches conseils à l’intention des candidats admis au Bac 2018 dans cette commune. Plusieurs membres du bureau fédéral de cette association ainsi que des personnalités de haut rang, dont le ministre des affaires étrangères, natif de Grand-Popo, Aurélien Agbénonci y ont pris part. Trois grandes communications ont été présentées aux nombreux bacheliers locaux mobilisés pour la circonstance. La première a porté sur «L’analyse des résultats scolaires dans la commune de Grand-Popo » par le Professeur Hounzangbé. Pour lui, résultats des examens du Bepc et du Bac de cette année n’ont pas été fort encourageants dans la commune. Le Ceg de Grand-Popo a obtenu par exemple 16% de taux de réussite au Bac et 19, 08 % au Bepc. « Aucun collège de la commune n’a atteint 50 % » a-t-il déploré, appelant les futurs candidats à plus d’ardeur et tous les acteurs du système éducatif local à s’investir davantage pour élever le niveau des apprenants de Grand-Popo. Le professeur Sylvie Hounzangbé, a fait le même constat amer, mais se réjouit toutefois des performances des candidates, qui ont pu atteindre 32,14 % de réussite au Bac 2018. « Je suis fière des filles. Je les exhorte à mieux faire et surtout à aller vers les séries scientifiques » a-t-elle conseillé. «Jeunesse, solidarité et développement» est le second thème exposé à cette rencontre par Chabi Kouao, administrateur de l’éducation. «Chacun doit chercher à prendre conscient de ce qu’on est et la nécessité d’aller de l’avant » a-t-il affirmé, exhortant tous les nouveaux bacheliers, futurs cadres de demain, à cultiver davantage l’esprit de solidarité pour mieux contribuer au développement de leur commune. Les nouvelles réformes au niveau de l’enseignement supérieur ont été également exposées aux bacheliers présents.

Ils ont dit

Le Ministre Aurélien Agbénonci
«Je trouve excellente, cette initiative de Nonvitcha»
« Mes impressions sont excellentes. Il y a quelques années, alors que je n’étais pas dans cette fonction, j’ai été invité à l’une des séances du genre, en tant qu’invité d’honneur et communicateur principal. Je trouve que c’est une excellente initiative de l’Association Nonvitcha prend, en réunissant pendant les vacances, les jeunes pour qu’on leur parle et qu’on puisse partager avec eux, les valeurs, le désir de s’engager pour la communauté et pour le pays. Ce matin, je suis venu leur dire mon amitié, leur partager une sorte d’exhortation avec le président Talon, ainsi qu’une sagesse profonde, c’est-à-dire qu’il faut avoir la tête dure et le cœur généreux. Il faut qu’ils soient engagés pour leur commune, pour la nation et pour le pays. Le cœur généreux, c’est de vivre cette solidarité qui est l’un des thèmes présentés, et sans laquelle nous ne pouvons pas construire ce pays. Voilà le sens de ma venue et de mon espoir à tous ces jeunes à qui je souhaite d’avancer dans le bon sens. »
Norbert Kassa, Président de la Fédération Nonvitcha
«Notre jeunesse nous préoccupe et nous allons davantage la soutenir »
« L’initiative d’organiser la journée de solidarité et de fraternité de la jeunesse que nous avons entreprise depuis 10 ans déjà suit son cours normalement, comme vous le constatez aujourd’hui encore. En plus des communications que nous présentons pour mieux informer notre jeunesse sur les orientations à donner à leurs études et à leur vie sociale, après leur admission à divers examens, nous distribuons aussi des prix aux meilleurs élèves. Nous octroyons également des bourses aux plus méritants et à la date d’aujourd’hui, nous sommes déjà à 7 boursiers qui ont déjà tous achevé leurs études en année de licence. Pour mobiliser davantage nos jeunes autour de ces rencontres d’informations importantes, nous pensons associer à l’avenir leurs parents ainsi que les anciens étudiants qui sont passés par le réseau Nonvitcha. Nous voulons aussi faire le suivi au quotidien, c’est pourquoi, cette année, nous avons démarré l’organisation des cours de renforcements à travers des travaux dirigés pour mieux soutenir les élèves candidats aux différents examens, et nous comptons mieux faire l’année prochaine. Notre jeunesse nous préoccupe et nous allons davantage la soutenir. »

Christian TCHANOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *