.
.

Le triomphe de la vérité

.

Le Dcom, Wilfried Houngbédji à propos des levées d’immunité de députés: « Le gouvernement ne s’acharne sur personne »


La polémique enfle autour de la levée de l’immunité de plusieurs députés. Pour y mettre un terme, le Directeur de la Communication du gouvernement à la Présidence de la République du Bénin, Wilfried Léandre Houngbédji, s’est prêté à l’exercice dans une émission spéciale de Radio Mono ce 4 septembre 2018. Invité de ‘’La voix de Lokossa’’ il a clamé que le gouvernement n’aurait aucun intérêt à en vouloir aux représentants du peuple. A l’en croire, « le gouvernement ne s’acharne sur personne. Le gouvernement saisit juste la justice par rapport aux cas probables de mal gouvernance et c’est la justice qui se charge de juger de leur culpabilité ou non ». Une sanction qui n’épargne pas les proches du gouvernement : « Le gouvernement a déjà eu à débarquer bon nombre de ses soutiens dans le cadre de la lutte contre l’impunité et cela, contrairement à ce qui se dit ». Il a condamné l’impunité qui a assez duré et fait bon nombre d’éléphants blancs. Pour lui, la lutte contre l’impunité doit se poursuivre afin de rentrer en possession des fonds détournés. « Les milliards de nos francs qui servaient jadis à financer les marches de soutien et le culte de la personnalité servent aujourd’hui à fournir de l’eau potable à nos populations qui en ont manqué jusqu’ici », a déclaré M. Houngbédji. Pour assurer une bonne gestion des ressources et faire preuve de son engagement à lutter efficacement contre l’impunité, Wilfried Léandre Houngbédji affirme que la mobilisation à l’interne des ressources nécessaires pour la réalisation des grands projets dont l’État s’est dessaisi au profit des mairies pourrait être l’une des raisons qui expliquent la diminution du montant des fonds Fadec. Aux pourfendeurs du régime, il a martelé l’engagement du gouvernement à œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Ceci se traduit, dira-t-il, par l’exécution des projets phares notamment le Ravip ou encore le projet Arch. « C’est faire preuve d’honnêteté que de reconnaître que le Programme d’actions du gouvernement est un ensemble bien structuré et cohérent qui permet d’atteindre l’objectif de développement durable de notre pays. Tant que les choses n’ont pas été faites, tout le monde croit leur réalisation impossible. Aujourd’hui, le Président Talon et son gouvernement travaillent à montrer que ce que l’on croyait impossible était bel et bien possible. Les prouesses dans le domaine de l’énergie en sont l’illustration palpable », a conclu Wilfried Léandre Houngbédji.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *