.
.

Le triomphe de la vérité

.

Clôture du Fescaz 2018: Zagnanado promeut en liesse ses talents artistiques, culturels et sportifs


Vue partielle des autorités et cadres présents à cette cérémonie de remise de prix aux meilleurs artistes

Officiellement lancé le 1er août dernier, le Festival culturel et artistique de Zagnanado (Fescaz) a connu son épilogue le samedi 1er septembre sur le terrain de sports du Ceg1 de Zagnanado où a eu lieu la finale du tournoi inter-arrondissements. Marqué par des activités culturelles, sportives et artistiques, le Fescaz 2018 a connu une forte mobilisation de la jeunesse de la commune, de ses cadres et de généreux donateurs.

Promouvoir les talents sportifs, artistiques et culturels de la commune, afin de les positionner désormais dans les grandes instances culturelles du pays et, pourquoi pas ?, à l’international afin qu’ils valorisent la culture béninoise et celle Mahi de la commune de Zagnanado. Voilà résumé l’objectif du Fescaz, une initiative de la jeunesse de Zagnanado à travers le Cadre de concertation des jeunes pour le développement du sport, de la culture et des arts de Zagnanado présidé par Fabrice Kènoukon, assisté de Léopold Alohoun et de Modeste Nègbéssi. Au moment de baisser les rideaux sur le Fescaz 2018, Fabrice Kènoukon n’a pas caché sa joie. « Nous voici à la fin de nos différentes compétitions entrant. « Nous sommes heureux de vous présenter les meilleurs dans les catégories « coiffure hommes et dames », « Coupe et couture hommes et dames », « artistes culturels, chants et danses ». Nous venons tous d’être témoin à l’issue de la finale du tournoi inter-arrondissements, de la victoire de l’équipe de Banamè sur celle de Zagnanado centre », a-t-il laissé entendre, saluant l’esprit du fair-play dont ont fait montre, les différentes équipes en compétition durant tout le festival. Les meilleurs artistes dans les différentes catégories ont eu droit à des machines à coudre, des séchoirs, des lots de maillots et de ballons, des trophées plus des enveloppes financières. Il est important de rappeler que dans la soirée du vendredi 31 août à la Maison des jeunes et de la culture, les populations ont eu droit, à la suite des compétitions artistiques, à un concert animé par de jeunes artistes de la musique urbaine Mahi. Dans une ambiance euphorique, Pédano et Pagor, tous de Zagnanado, ainsi que Sergitos, venu spécialement de Savalou, ont égayé le public fortement mobilisé. Aux dires deFabrice Kènoukon, l’édition 2019 promet encore de plus grandes surprises.

Ils ont dit

Fabrice Kènoukon, Président du Fescaz: « Je remercie sincèrement tous nos généreux donateurs »
« Je suis satisfait du bon déroulement du festival, depuis son lancement jusqu’à la clôture. Cela témoigne de la volonté de la jeunesse de Zagnanado à œuvrer pour son épanouissement et à promouvoir surtout ses talents. Vous avez constaté que c’est un jeune garçon de moins de 20 ans qui a décroché le prix de la meilleure coupe en couture, devant ses patrons. Idem pour la catégorie coiffure. Vous avez vu, à la soirée compétitive des artistes culturels, les merveilleuses danses et sonorités dont a eu droit le public. C’est juste un peu regrettable que nous n’ayons pas le soutien de l’autorité communale comme il faut. Toutefois c’est le lieu pour nous de saluer tous nos généreux donateurs. Sincèrement merci à tous ceux qui ont contribué, d’une manière ou une autre, à la réussite de ce festival ».

Perpétue Kossouho, cadre de la commune, native de Banamè: « C’est merveilleux tout ce qu’on a vu ici »
« C’est merveilleux tout ce qu’on a vu ici. Je suis venue, non seulement pour soutenir l’équipe de mon arrondissement qui a remporté la coupe du tournoi de football, mais aussi la jeunesse de Zagnando en général. Nous avons vu une jeunesse mobilisée, une jeunesse décidée à faire bouger les choses. Je suis très contente et promets, comme nous l’avons déjà commencé, de les accompagner autant que faire se peut, afin que ce festival grandisse davantage. Zagnanado mérite de vivre un développement harmonieux mais n’a pas la chance que les choses se passent toujours comme il faut. Mais nous croyons qu’avec la volonté de la jeunesse et le temps, les choses vont changer.»

Philipe Bognonkpè, chef de l’arrondissement de Zagnanado et ancien maire: « Nous avons à Zagnanado une jeunesse qui se réveille »
« Je suis animé d’une très grande joie de voir la 2ème édition du Fescaz réussir plus que la premièreet ce, malgré le silence de l’administration communale et surtout du maire. Oui, nous avons à Zagnanado une jeunesse qui se réveille et qui a la volonté et qui réussit sans moyens, malgré les prévisions dans le budget communal, parce que nous avons un maire anti développement. Un maire qui est absent partout et même dans son bureau. Un maire qui a du dégout pour les activités de jeunesse. Vous l’avez vu ce soir ici ? Et ça a été le cas durant tout le mois du Fescaz. C’est malheureux. Je ne parlerai pas de ma participation personnelle à cette activité, mais la présence compte beaucoup en de pareilles occasions. Nous, nous sommes encore là pour soutenir aussi longtemps que possible les jeunes à œuvrer pour la promotion des talents et de la culture de notre peuple Mahi et de notre pays ».

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *