.
.

Le triomphe de la vérité

.

Revue du web 8


Amis internautes merci de prendre à nouveau ce rendez-vous de la revue du web.

On démarre ce numéro par le site newsafrika.info qui nous informe que le professeur  Dandi GNAMOU, récemment titularisée Professeure de Droit Public et Ibrahim SALAMI, aussi Professeur Titulaire de Droit Public seraient soupçonnés de faux, usage de faux et plagiat.  « Ce n’est qu’une information sur des présumés faits reprochés. Les mêmes relayées entre temps à la veille de la titularisation de chacune des personnes concernées avec cynisme et un règlement de compte, le tout sans preuve » écrit le site qui estime que l’objectif est de nuire à la réputation intellectuelle et à l’intégrité morale de deux valeurs. Mais, souligne-t-il, les intéressés ont produit un mémoire comme la procédure l’exige devant le CAMES pour leur défense. Dans le même temps, ils feront valoir leur droit devant la justice contre les différents organes mis à contribution pour le relai de telles faussetés et inexactitudes pour salir non seulement deux Béninois, mais aussi deux figures majeures du droit public.

Sur cette même actualité, le site Beninwebtv.com titre : « Bénin : deux éminents professeurs titulaires de l’UAC soupçonnés de plagiat par le CAMES ». Ils sont soupçonnés pour l’un  de plagiat et pour l’autre de faux et usage de faux  par le Conseil d’éthique du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES). C’est ce que dit également le site leleaderinfobenin.net qui titre : « CAMES : Ibrahim Salami suspecté de plagiat et Dandi Gnamou de faux et usage de faux ».

Le site Banouto nous informe que les députés envisagent de limiter à dix jours  au maximum par an le nombre de jours de grève autorisés au Bénin. Cette réforme a été adoptée ce mercredi par la commission des lois de l’Assemblée nationale. La commission s’est réunie pour modifier la loi 2001-09 du 21 juin 2002 portant exercice du droit de grève au Bénin. Après cette adoption, la réforme sera proposée en plénière et pourrait être adoptée.

Sur le conseil des ministres de ce mercredi, le site Banouto, indique que les membres du gouvernement ont procédé à treize nominations. Il signale également des cas de malversation lors de la présidentielle de 2016, au Centre national de production des manuels scolaires (CNPMS), des malversations chiffrées à 5 millions de FCFA selon beninwebtv.com

Pour ce qui est des saisies de motos pour cause d’absence de plaque d’immatriculation, le site salamins.com nous informe que « Les policiers boudent le ministre Sacca Lafia ». « Le moratoire de trois mois accordé par le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique aux propriétaires d’engins à deux roues pour l’obtention de plaque n’est pas accueilli favorablement par les éléments de la police républicaine, écrit-il. 24 h après cette instruction du Ministre, les flics continuent d’arraisonner les engins à plusieurs carrefours de Cotonou et d’Abomey-Calavi.  Selon certains éléments de la police, la mesure de moratoire de trois mois devrait être rendue publique par leur directeur général, étant donné que c’est lui qui avait lancé l’opération », affirme slamins.com.

Fin de cette revue du web. Rendez-vous demain.

 

 

 

 

 

.

 

 

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *