.
.

Le triomphe de la vérité

.

Election de De Chacus à l’Assemblée générale: La FBF se débarrasse enfin de ses vieux démons


Tête de la liste «Bénin football nouveau départ», Mathurin de Chacus a remporté les élections au niveau de la Fédération béninoise de football ( Fbf) . C’est à l’issue du congrès électif tenu le samedi 25 août 2018, au siège de la Fbf à Porto-Novo. Il a obtenu un total de 55 voix pour et 18 contre et devient ainsi le nouvel homme foot béninois, pour les 4 prochaines années.

Le nouveau bureau du Comité exécutif de la fédération béninoise de football est désormais connu. Il s’agit des membres de la liste « Bénin Football Nouveau départ » conduite par le président Mathurin de Chacus. Ceux-ci ont été plébiscités au terme du vote qui a eu lieu lors de l’Assemblée générale élective, du samedi 25 août 2018. Seuls candidats en lice pour ledit vote, ces membres ont été acceptés par 55 voix pour, 18 contre, un nul et une abstention. Cette élection marque la fin de 18 mois de transition gérée par le désormais ex président Moucharafou sous le regard bienveillant du gouvernement béninois, surtout du ministre des sports Oswald Homeky. Fait successeur du président Anjorin, celui-là même qui a accepté écourter son mandat afin de redonner une chance au football béninois constamment en crise depuis près de 10 ans, le président Mathurin de Chacus s’est engagé à offrir une gestion participative tout au long de son mandat. «Je voudrais placer mon mandat sous le signe d’un nouveau départ pour le football béninois et le rassemblement de la famille du football, (…) de la transparence et de la crédibilité», a précisé le président Mathurin de Chacus qui pense que le football béninois a tout ce qu’il faut pour se révéler. Dans ce sens, il a promis faire une gestion rigoureuse qui sera axée sur les résultats et l’obligation de rendre compte. Déjà prêt, Mathurin de Chacus a exhorté les membres de son bureau à l’être également pour qu’avec humilité et beaucoup d’engagement, ils puissent s’inscrire dans l’unique vision de faire rayonner le football béninois, tel que le souhaite le président de la République, Patrice Talon et son gouvernement.

Un développement attendu

Et pour y arriver, le nouveau patron de la Fbf pense instaurer un climat de paix, d’union et de quiétude indispensable à la réussite de toutes actions positives. Heureux, le président sortant, Moucharafou Anjorin s’est dit satisfaire de cet aboutissement des 18 mois de transition. «C’est un sentiment de satisfaction totale qui m’anime», dit-il avant de remercier les uns et des autres pour les efforts consentis. «Avec cette élection, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour notre football», a-t-il laissé entendre. Souhaitant du bonheur au nouveau comité élu, il n’a pas manqué d’exhorter les nouveaux membres du bureau à la tolérance et à la patience. Jacques Anouma, représentant de la Fifa, a, au nom de l’instance mondiale du football, félicité le nouveau président. «Vous êtes à la tête d’un nouveau bureau. Ce n’est pas une chose aisée. Le peuple béninois est fatigué des crises à répétition. Travaillez donc à lui faire oublier ces moments difficiles traversés», a-t-il conseillé. En attendant la validation du travail abattu par la commission électorale présidée par Casimir Kanakin, par la commission des recours que préside Laurent Houngnibo, c’est bien Mathurin de Chacus qui est président de la Fbf pour les 4 années à venir.

Un rêve devenu réalité
Avant cette élection, il y a eu une cérémonie d’ouverture qui a été présidée par le ministre des sports, Oswald Homeky en personne. A l’occasion, le président sortant Anjorin Moucharaf a rendu hommage aux acteurs du football qui sont parvenus à faire une liste unique, signe de l’unité retrouvée. Il a aussi salué le leadership du ministre des sports Oswald Homéky. Julien Minavoa, président du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben) a relevé qu’aucune autre structure ne pouvait faire ce que le président de la République et le ministre des sports ont fait pour que les acteurs du football en soient arrivés au congrès. Il a prévenu le bureau à venir que le Cnos-Ben l’attend pour le développement du sport béninois. Le ministre du Tourisme, de la culture et des sports, Oswald Homéky a laissé entendre : «Ce jour est un grand jour pour notre pays. Je voudrais rendre grâce à Dieu qui a apaisé le cœur des uns et des autres pour que nous en soyons là aujourd’hui… Chers amis, ce qui nous réunit dans cette salle n’est pas nos intérêts individuels….Si nous avons passé 18mois à cohabiter, à nous accepter, nous pouvons encore faire 4 ans ensemble pour la réussite de notre football. C’est donc ensemble que nous allons construire quelque chose de bien pour notre pays. Alors, je voudrais que cette assemblée générale élective soit une formalité». C’est sous la supervision du représentant de la Fifa, Jacques Anouma et de celui de la Caf, le colonel Sita Sangaré que les travaux se sont déroulés.

Voici la composition de son bureau

Président : Mathurin de Chacus
1er Vice-président : Francis Gbian
2ème vice-président : Magloire Oké
3ème vice-président : Pamphile Zomahoun
4ème vice-président : Guy-Marie d’Almeida
5ème vice-président : Pédro Ayéma
6ème vice-président : Firmin Akplogan
7ème vice-président : William Fangbédji
8ème vice-président : Valère Glèlè

Membres : Radji Soumanou ; Imorou Bouraïma ; Wahab Adam Chabi ; Innocent Attindéhou ; Laurent Gnassounou ; Adrien Houandjinou ; Saka Oussou ; Bako Abdoulaye ; Bocovè Marcellin et Floriane Afoutou.

Enfin l’envol du foot béninois sous Talon
L’aboutissement heureux du long processus qui a conduit à l’élection de ce samedi est à mettre à l’actif de Patrice Talon qui y a cru. Du rêve devenu réalité sous le chantre de la rupture dans une maison de foot béninois qui vivait dans une cacophonie qui n’en finissait plus. Sous le règne de Talon, le football béninois est enfin débarrassé des crises répétitives qui plombent son essor depuis des décennies. Ceci d’autant plus vrai que les éternels protagonistes se sont neutralisés pour laisser place à une nouvelle équipe, offrant de nouvelles chances au cuir rond national. Après l’équipe protestante, c’est le football béninois qui vient de se débarrasser de ses démons. Ceci, sans tambours ni trompettes.

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
2Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Election de De Chacus à l’Assemblée générale: La FBF se débarrasse enfin de ses vieux démons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *