.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après des soins en France: Rosine Soglo échappe à une tentative d’humiliation, elle condamne les hôtesses de l’air


L’He Rosine Vieyra Soglo

Le voyage Paris-Cotonou du 16 août dernier de la doyenne d’âge à l’Assemblée nationale, Rosine Vieyra Soglo, n’a pas été aisé. Alors qu’elle revenait au bercail après avoir passé plusieurs semaines de soins dans l’Hexagone, la « mémé nationale » a presque été victime d’humiliation à cause de la mauvaise volonté des hôtesses de l’air qui se sont abstenues de faire preuve d’humanisme envers celle qui a franchi les 80 ans. « On voulait me débarquer parce que les hôtesses de l’air n’étaient pas prêtes pour m’aider », déclarait-t-elle à sa descente d’avion à l’aéroport Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou. Sans l’aide de Madame Olga Dagnon, l’épouse du président-maire Nicéphore Dieudonné Soglo n’aurait pas pu revenir au pays et retrouver la chaleur familiale. « J’ai eu le plaisir et le bonheur de rencontrer Olga Dagnon qui a été une sécurité pour moi. Elle s’est dévouée pendant six heures à mon aide », a ajouté l’ex première dame.

Nicéphore Soglo déplore l’acte et clarifie

Nicéphore Dieudonné Soglo n’est pas resté insensible au calvaire de sa femme. Il a déploré les manipulations faites de cet incident, et a eu des mots de reconnaissance à l’endroit de celle qui a assisté son épouse dans l’avion, de Paris à Cotonou. Car, sous prétexte que « Mme Rosine Vieyra Soglo devrait avoir un docteur pour l’accompagner », l’équipage menaçait de faire descendre de l’avion la doyenne d’âge de l’Assemblée nationale. Il a fallu compter sur l’insistance de la doyenne d’âge, de certains voyageurs et surtout, l’assistance de Madame Olga Dagnon qui a accompagné l’ex première dame, pour que le voyage s’effectue dans de bonnes conditions. Mais les insinuations faites des mots de reconnaissance de Rosine Soglo à l’endroit de Madame Dagnon, ne sont pas du goût de Nicéphore Soglo qui dément catégoriquement que son épouse ait déclaré soutenir Talon. Elle a été plutôt reconnaissante à Madame Olga Dagnon qui l’a assistée, a témoigné Nicéphore Soglo qui déclare : « Il faut rendre à César ce qui est à César. C’est ce qu’elle a fait. Nous sommes grand-père et grand-mère mais nous ne changerons pas jusqu’à notre mort ».

La RB originelle dément le prétendu ralliement de la Présidente fondatrice du parti au régime Talon (Lire l’intégralité du communiqué)

Depuis quelques heures, une folle rumeur enfle et fait état d’une supposée allégeance de la Présidente-Fondatrice de la Renaissance du Bénin, Mme Rosine VIEYRA SOGLO, au pouvoir en place.
Les auteurs-fabricants de cette incongrue facétie ont construit une imaginaire conférence de presse prétendument tenue au siège du parti, à Kouhounou, et décrit avec force détails les circonstances fictives de la fameuse déclaration d’allégeance.
La Renaissance du Bénin, l’unique, la seule, la vraie, l’authentique, porte un démenti ferme et formel contre cette intoxication tendant à troubler l’esprit des militants et à semer la confusion en leur sein, au sein de nos sympathisants, et à l’égard de nos partenaires politiques.
Les usines de la manipulation politique, en mal de grain à moudre, s’illustrent une nouvelle fois, après avoir annoncé, il y a peu, le décès de l’Honorable Rosine VIEYRA SOGLO, revenue mercredi dernier au bercail, au terme d’un séjour sanitaire dans l’HEXAGONE.
La Renaissance du Bénin et son Président, Léhady Vinagnon SOGLO, condamnent ces manœuvres de basses mœurs et rassurent la population, les militants, sympathisants ainsi que l’opinion publique nationale et internationale de leur maintien inconditionnel dans le combat pour le bien-être de nos compatriotes et de leur engagement renouvelé à lutter de toutes leurs forces pour la défense des acquis démocratiques issus de la mémorable Conférence nationale des Forces Vives de la Nation.
À cet effet, les responsables des structures à la base et les militants sont priés de se rasséréner et de se tenir en état de mobilisation permanente, pour le triomphe de notre parti, la Renaissance du Bénin, la seule, l’unique, la vraie et l’authentique.

Fait à Cotonou le 18 août 2018

Pour le Comité de Relance des Activités de la Renaissance du Bénin,

Joël Godonou

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *