.
.

Le triomphe de la vérité

.

Plans fonciers ruraux dans l’Atacora-Donga: Les acteurs mobilisés pour la reprise des activités


Photo de famille des participants à l’atelier

Suspendus suite aux réformes engagées par le gouvernement, les Plans fonciers ruraux (Pfr) sont en voie d’être relancés dans sept communes de l’Atacora et de la Donga. Elus communaux, agents des mairies en charge des questions domaniales et autres acteurs impliqués dans la mise en œuvre de cet outil de développement participent depuis hier jeudi 9 août à Natitingou à un atelier d’information sur la reprise desdites activités, organisé par le Fonds d’investissement de l’agriculture (FI-Agri) du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche sous financement de la Coopération financière allemande (Kfw).

Programmé pour prendre fin ce vendredi 10 août, l’atelier organisé au profit des élus communaux, agents des mairies en charge des questions domaniales et autres responsables de structures de gestion foncière vise à les informer de la reprise des activités Pfr dans les communes de Tanguiéta, Toucountouna, Matéri, Boukombé, Djougou, Bassila et Ouaké et à les impliquer davantage dans la mise en œuvre de cet outil faisant l’inventaire des terres rurales. Il s’agit en somme de recueillir leur adhésion pour faciliter les conditions d’exécution de ces plans dont la durée de mise en œuvre tient dans les 20 prochains mois.
C’est donc fort de cet impératif que Manuel Courtieux, chef de mission de FI-Agri, a invité les différents acteurs à s’investir pour la réussite du processus. Assurant que cette intervention vise la sécurisation foncière rurale à travers, entre autres, la reconnaissance des droits fonciers coutumiers afin d’accroitre les investissements dans le secteur agricole, il a souligné tout l’intérêt que constitue pour le monde rural un tel outil.
S’il admet que la suspension en octobre 2016 par le gouvernement de toutes les activités d’élaboration des documents cartographiques a participé à la démobilisation des différents acteurs impliqués et à la remise en cause de certains acquis lors des deux premières phases de Pfr, Elvis Houégban, coordonnateur national du Fonds d’investissement de l’agriculture, en a appelé à une prise de conscience avec la relance des activités Pfr.

Alphonse KOUNOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *