.
.

Le triomphe de la vérité

.

Hadj 2018 à la Mecque: Départ assuré des 3.051 pèlerins béninois


Le départ des premiers pèlerins béninois par vol charter

Après le temps de Ramadan, les fidèles musulmans s’activent pour honorer le dernier pilier de l’Islam qu’est le pèlerinage à la Mecque en Arabie Saoudite. Cette année, ils sont trois mille cinquante-un (3.051) musulmans béninois à prendre part à l’édition 2018 de ce voyage en terre sainte. A cet effet, les réformes mises en place depuis l’avènement du régime du Nouveau départ ont nettement conduit à l’amélioration des activités du Hadj notamment la célérité dans l’enregistrement des pèlerins, la délivrance des passeports et l’obtention des visas. Cette année encore, la sérénité autour de l’organisation du Hadj est fondée sur le travail de fond fait par le Comité national de supervision présidé par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, sous le leadership du chef de l’Etat, le président Patrice Talon. Les pèlerins béninois devant prendre part à ce voyage sont répartis sur deux types de vols. Il s’agit des vols réguliers et des vols charters, assurés par la compagnie de droits béninois Air Taxi Bénin. Pour le compte des vols réguliers, mille six cent soixante-cinq (1665) pèlerins ont déjà effectué le voyage. Les mille trois cent quatre-vingt-six (1386) pèlerins restants voyagent par vols charters. Le premier vol charter qui a quitté l’aéroport Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou, le mardi 7 août 2018, pour le sol saoudien, comptait à son bord deux cent quatre-vingt-deux (282) pèlerins dont deux (2) bébés. Le deuxième vol a eu lieu le mercredi 08 aout avec trois cent onze (311) pèlerins à bord. Au total cinq (5) vols charters sont prévus. Après plusieurs semaines d’intenses prières en terre saoudienne, le retour des pèlerins est programmé du dimanche 9 au jeudi 13 septembre 2018.
Il est à rappeler que les réformes mises en œuvre dans l’organisation du Hadj ont aussi contribué à la gestion rigoureuse des conflits entre les convoyeurs, source permanente de désordres, de tripatouillages voire d’escroqueries. L’implication personnelle du chef de l’Etat, Patrice Talon, est aussi à prendre en compte dans la réussite de l’organisation du Hadj. Ceci, à travers plusieurs rencontres organisées au Palais de la Marina avec les groupes de convoyeurs, en présence des membres du Comité de supervision. En plus des préparatifs à l’interne, les conditions de pèlerinage des béninois, une fois à destination, constituent aussi une préoccupation majeure du chef de l’Etat. Une organisation bien réussie qui ne fait plus délier les langues, qui évite à l’Etat de connaitre de gap financier et qui prend en compte tout pèlerin ayant rempli les formalités pour prier Allah aux lieux saints de la Mecque, en Arabie Saoudite.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *