.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien sur la 6ème édition de «La croisade de toutes les religions»: Le Bishop Josué Ahounou annonce « La puissance explosive sera manifeste, tangible, palpable sur les populations »


Du mardi 14 au dimanche 19 août 2018, le stade René Pleven de Cotonou sera le carrefour de la manifestation de la puissance de Dieu dans la vie des populations béninoises. Ceci, à travers la 6ème édition de « La croisade de toutes les religions » organisée par l’Association internationale des ministères de guérison (Aimg). Le Représentant Afrique de cette association, l’un des pionniers de la conférence-croisade et président fondateur de l’Eglise biblique du Saint-Esprit (Ebse), Bishop Josué Ahounou, saisit l’occasion d’une interview accordée à votre journal, L’Evénement Précis, pour revenir sur les grâces et vertus qui découleront de cette grande manifestation. Lisez plutôt…

 

L’Evénement Précis : Vous êtes à la 6ème édition de la Croisade qui démarre le mercredi 15 août prochain. Quel est le thème  retenu ?

Bishop Josué Ahounou : Cette conférence-croisade est organisée par l’Association internationale des ministères de guérison (Aimg) dont je suis le représentant pour l’Afrique. Nous sommes à la sixième édition qui coïncide avec les 10 ans de l’initiation de la croisade, démarré en 2008. Nous avons décidé d’organiser la conférence-croisade à Cotonou. Elle aura lieu dans le temple de l’Eglise biblique du Saint-Esprit (Ebse) et nous aurons la croisade au stade René Pleven à Akpakpa. La conférence a pour but d’impacter les hommes de Dieu, de les équiper et  de leur transmettre l’onction afin qu’ils puissent léguer à la future génération ce qu’ils ont reçu de Dieu. Cette conférence a pour but d’impacter les ministres de Dieu, les pasteurs, les évangélistes, tous ceux qui travaillent avec Dieu, qui reçoivent instruction de la part du Seigneur et le transmettre afin que ces derniers puissent aussi commencer par faire des miracles. Si aujourd’hui,  il y a des gens qui font des miracles, c’est parce qu’ils ont aussi été impactés par d’autres personnes. Les disciples qui marchaient avec Jésus-Christ ont été impactés par lui, avant de commencer par faire des miracles. Le temps des miracles n’est pas encore passé. Les miracles sont encore d’actualité. Dieu opère encore des miracles aujourd’hui. Les soirs, il y aura les croisades. C’est les soirées « miracle »,  qui son des soirées de démonstration de la puissance de Dieu. Nous allons permettre aux aveugles de voir, aux sourds d’entendre, aux muets de parler et aux paralytiques de marcher. Cela s’est déjà passé plusieurs fois dans notre pays et plusieurs paralytiques ont déjà jetés leurs canes. Ces choses pourront encore se passer et je vous en donne la certitude. Lors de notre précédente croisade à Kétou, il n’y a eu que des pasteurs béninois qui ont été impactés à la conférence et les mêmes miracles se sont produits. Je crois que la puissance de Dieu sera manifestée. Le thème de cette conférence a  pour nom, la puissance explosive. Le titre est sorti de la Bible. Quand Jésus devait partir, il a dit a ses disciples : « Ne vous éloignez pas de Jérusalem mais attendez jusqu’à recevoir la puissance d’en haut. Le Saint Esprit viendra sur vous et vous serez mes témoins à Jérusalem, en Judée, en Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre ». Dans Actes, chapitre 2, les disciples ont attendu dans la prière et ont reçu cette puissance. Dans Actes, chapitre 3, les disciples qui se rendaient au temple pour prier ont guéri un paralytique, au nom de Jésus-Christ de Nazareth, qui ne demandait que l’aumône. Ils n’ont pas fait le miracle en leur nom mais au nom de Jésus-Christ de Nazareth. C’est le Seigneur Jésus qui fait les miracles à travers les hommes. Ceux qui ont été équipés, instruits, qui ont reçu la révélation de Dieu peuvent donner ce qu’ils ont reçu à d’autres personnes pour qu’il y ait des miracles. La puissance sera libérée dans la vie des hommes de Dieu mais ceux qui continuent de vivre et d’espérer le miracle verront la puissance de Dieu se manifester dans leur vie. Cela va se faire et j’en ai la certitude.

Comment va se dérouler la conférence croisade ?

Nous aurons trois séances à l’Ebse avec deux plénières entre 8h et 12h30 puis de 15h à 18h. Entre les deux plénières, il y aura les ateliers qui seront de 12h30 à 13h30. Ce sont des moments d’échanges avec les orateurs autour d’un thème spécifique. Ceux qui viennent à 8h vont repartir à 18h. Mais le soir, nous serons tous au stade René Pleven à 19h pour la soirée « miracle » où la puissance de Dieu sera manifestée. Nous nous sommes préparés pour ça. Il y aura une bonne sonorisation et les gens pourront voir les œuvres de Dieu à travers les hommes qui seront de la partie. Pour la soirée miracle, mis à part ceux qui vont animer la conférence, d’autres personnes qui ont l’habitude des soirées miracles ont déjà été sélectionnées. C’est le cas de Charles Agyinasaré qui a ramassé un nombre important des canes au cours de ces soirées. Si nous voulons des miracles, il faut que les malades viennent. C’est pour cela que nous exhortons les paralytiques, les aveugles et autres de venir pour se relever. Je serai aussi de la soirée « miracle » avec l’Apôtre Jean Turpin, du Canada. Beaucoup de gens m’ont déjà vu à l’œuvre et le même Dieu qui ne change pas sera avec nous,  nous ferons de grandes choses au nom de Jésus-Christ

Quel bilan peut-on faire des 5 premières éditions de « La croisade de toutes les religions » ?

Je remercie le Seigneur puisque le peuple de Dieu a été béni lors des 5 premières éditions. Nous avons fait les deux premières éditions au stade de l’amitié de Cotonou. Mais, nous avons étendu l’action en couplant Cotonou et Porto-Novo. Après la troisième édition, on a couplé avec Kétou et les mêmes orateurs qui travaillaient à Cotonou se rendaient à Kétou le lendemain, et vice-versa. Les mêmes orateurs ont travaillé sur deux différents sites. Ceux qui étaient venus de la Suisse ont même coulé les larmes de voir les peuples qui avaient soif de Dieu. A Kétou, les populations en particulier les musulmans sont nombreux  à supplier les orateurs Suisses, à leur hôtel. Les orateurs ont alors prié  pour eux afin  que Dieu puisse agir dans leur vie. Le roi de Kétou, d’alors, a fait déplacer sa cour pour recevoir l’onction. Nous avons fait aussi une édition à Cotonou et à Calavi en 2016. Ceux qui étaient de la croisade de Calavi ont vu la main de Dieu. Cette année,  nous voulons impacter Cotonou, concentrer tous nos efforts sur Cotonou. Il faut alors rester concentrer que de disperser les énergies. Ceux qui viendront seront très impactés. Les autres éditions étaient payantes mais celle-ci sera gratuite. Les gens n’auront rien à payer  et pourront même repartir avec des lots. L’inscription est gratuite. Ils auront la bénédiction sur le plan spirituel, physique et aussi un souvenir de cette croisade

Vous êtes un animateur de cette conférence-croisade et en même temps, à la tête de l’Esbe. Présentez-nous votre église

Je suis le président fondateur de l’Eglise biblique du Saint-Esprit au Bénin. C’est une église évangélique charismatique. Nous croyons à la manifestation puissante du Saint-Esprit et aussi à la parole de Dieu. Cette église a vu le jour à Cotonou en 1996. Elle compte plus d’une vingtaine d’annexes dans le pays, notamment, à Calavi, Dangbo, Abomey, Hètin. Ma vision était d’impacter les lieux reculés, vu qu’il y a des gens qui ont soif de Dieu et de sa révélation. Il faut aller vers ces personnes pour leur apporter ce que nous avons reçu de la part de Dieu. Aujourd’hui, beaucoup de gens connaissent cette église qui est au service de Dieu. Il y a beaucoup de personnes qui ont été guéries par notre église. Nous ne forçons personne à venir dans notre église parce que nous avons une vision pour le royaume de Dieu. N’importe qui peut venir recevoir la grâce de Dieu et si Dieu lui dit de rester parmi nous, il aura un bon accueil. Cette conférence est aussi organisée pour ceux qui n’ont pas l’opportunité de vivre le surnaturel. Ils pourront venir, recevoir cela et repartir mettre ce feu dans leur localité.

Votre mot de fin ?

Dieu a dit qu’il va relâcher, cette année, une forte puissance sur tous ceux qui vont participer à cette conférence-croisade. La puissance explosive sera manifeste, tangible, palpable. Les gens vont l’expérimenter et comprendront qu’il y a un Dieu qui relâche sa puissance sur la vie de ses enfants qui ont faim et soif de lui. J’invite les populations à se déplacer massivement pour expérimenter sa puissance parce que les gens continuent de croire que Dieu n’opère pas des miracles. J’ai expérimenté la puissance divine et je veux aussi être une bénédiction pour d’autres personnes. Dieu m’a donné cette grâce et j’ai prié pour des gens. Beaucoup de cancéreux sont passés par moi et ont reçu leur miracle. J’ai même prié pour des gens à qui on voulait couper le sein mais de façon surnaturelle, au cours de la prière, une noix de palme est sortie de son sein. Le sein qui était gros s’est ramolli. Cette maladie n’était pas naturelle mais un envoutement. Le Seigneur par sa grâce l’a délivré. Pendant cette conférence, beaucoup vont recevoir la puissance et commencer par faire des miracles. Que le peuple se déplace massivement pour le stade René Pleven à partir de  19 heures et ils auront la grâce de la guérison, de la restauration et surtout du salut. Celui qui est guéri peut retomber malade mais celui qui est sauvé l’est une fois pour toute. Avant la guérison divine, je veux aussi le salut. Donc, que ton âme soit sauvée et ton corps sera régénéré au nom de Jésus. Amen.

Propos recueillis par Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *