.
.

Le triomphe de la vérité

.

«Camp de l’enfant citoyen », édition 2018: Les valeurs civiques et éco citoyennes inculquées aux enfants à Adjohoun


Les enfants ayant participé au camp

Douze (12) jours de formation à la citoyenneté et de sensibilisation sur les droits et devoirs des enfants. C’est une initiative de l’association béninoise « Les Tresseurs de Corde » organisée à travers le projet « Camp de l’enfant citoyen ». En effet, fidèle à ses objectifs de sensibiliser les populations sur leurs droits et devoirs, cette association met en œuvre chaque année, ce noble projet qui vise à en croire son directeur, ‘’à travailler avec les enfants pour pouvoir leur inculquer les valeurs civiques et éco citoyennes.’’ Et pour l’édition 2018 du camp, c’est la commune d’Adjohoun dans la Vallée de l’Ouémé qui accueille ces enfants issus de différentes régions du Bénin. Le choix de la Vallée de l’Ouémé pour faire découvrir aux enfants, les innombrables potentialités agricoles qu’elle regorge. Mais avant, Razak Oba et son équipe ont fait visiter cet après-midi, aux participants les locaux de l’institution parlementaire à Porto-Novo, notamment le grand hall où se déroulent les débats politiques entre les Représentants du peuple. « Nous sommes à l’Assemblée nationale aujourd’hui, parce que nous pensons que c’est l’appareil qui vote des lois et c’est toujours intéressant de le faire découvrir à la jeune génération, la relève de demain, les jeunes leaders de demain » a-t-il confié à la presse parlementaire. Puis cap a été mis sur la commune d’Adjohoun où se déroulera du 06 au 18 août 2018, une kyrielle d’activités en vue de l’atteinte des objectifs de cette rencontre. « … On a une formation sur les cultures hors sol, une formation sur la valorisation des déchets, une formation sur le recyclage, de quoi permettre aux enfants de toucher du bout des doigts les thématiques liées à la protection de l’environnement et aux changements climatiques. » a rassuré le directeur du camp. Le camp de l’enfant citoyen, (CEC Wémè 2018), c’est également une occasion de découverte et de brassage culturel entre les enfants issus de différentes régions du Bénin. Au terme de la visite du Palais des Gouverneurs, quelques enfants se prononcent sur l’importance du camp.

Sitou HOUNDETE : « … J’ai déjà fait le Camp de l’enfant citoyen deux fois. L’année dernière, on était à Grand Popo. On a appris beaucoup de choses sur l’environnement. On nous a appris à protéger l’environnement, à recycler certaines choses. Nous avons aussi fait beaucoup d’activités culturelles. On nous a appris la culture de Grand Popo, des choses historiques. Pour moi, le camp de l’enfant citoyen nous apprend chaque année à faire des activités citoyennes, à protéger l’environnement du réchauffement climatique. Je retiens du camp qu’il faut recycler tout, les sachets plastiques, il ne faut pas les jeter par terre parce qu’ils peuvent passer des années pour s’effacer. Il faut les mettre dans un coin de la mer »

Amaury KINIFO : « … Ce que je retiens du Camp de l’enfant citoyen, c’est un cadre intéressant où on apprend à comment respecter l’environnement, à mieux le connaître pour mieux s’en occuper. On rencontre des gens avec qui nous pouvons nous amuser, apprendre des choses, à en connaître un peu plus sur la nature, faire des recherches approfondies. C’est important de se rendre compte que cette planète est unique et on ne peut la laisser se dégrader de cette façon et même les animaux. Quand nous jetons par exemple, notre plastique par terre, dans la mer, partout dans l’environnement, ça peut les tuer. Cela a également un impact négatif sur nous-mêmes. Au camp, on nous apprend à devenir responsable et même à sensibiliser d’autres personnes sur la protection de notre entourage et de l’environnement. »

Par Germin DJIMIDO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *