.
.

Le triomphe de la vérité

.

Extension du projet « Bénin Taxi »: 60 véhicules pour renforcer le transport urbain à Abomey-Calavi


Le Préfet de l’Atlantique prononçant son discours de mise en service des taxis

Après Cotonou, c’est à la « ville dortoir » d’Abomey-Calavi que revient la seconde partie importante des véhicules jaunes destinés à assurer la réussite du projet de mobilité urbaine, « Bénin Taxi ». Un total de 60 véhicules entièrement équipés de connexion Wifi et autres systèmes de dernière génération ont été mis à disposition en vue de faciliter la mobilité des populations et des touristes qui séjournent dans la commune d’Abomey-Calavi. La cérémonie de lancement s’est tenue le vendredi 27 juillet 2018, dans la cour de la mairie d’Abomey-Calavi, en présence de plusieurs personnalités.

Chants, danses, animations culturelles étaient au rendez-vous pour confirmer aux personnalités l’accord des populations à s’approprier le projet « Bénin Taxi ». Une démarche dont l’extension a pris en compte la commune d’Abomey-Calavi, longtemps desservie par les véhicules en provenance de Cotonou.  « Aujourd’hui, c’est chose faite et je voudrais remercier encore une fois, le président Patrice Talon, pour avoir pensé à mon département », s’est  réjoui à l’occasion, le préfet du département de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia. Pour lui, cette démarche vient à point nommé, car Abomey-Calavi est une « ville dortoir » d’où partent et reviennent chaque jour des milliers de travailleurs, d’opérateurs économiques et populations en quête de certains services essentiels basés à Cotonou. La mise à la disposition des populations d’Abomey-Calavi d’une soixantaine de véhicules représente pour le maire, Georges Bada, un accompagnement dans les nombreuses réformes en cours dans la ville afin de la rendre plus attrayante. « Il est certain que les travaux qui s’accélèrent dans l’aménagement de nos voies dans Abomey-Calavi, notamment l’asphaltage qui devra démarrer bientôt, et la construction de l’aéroport de Glo-Djigbé, font paraître « Bénin Taxi » comme un maillon indispensable et un programme d’accompagnement de cette modernisation », a ajouté Bada. L’arrivée de « Bénin Taxi » dans la commune d’Abomey-Calavi vient aussi répondre aux besoins pressants des populations et à la promotion des sites culturels dont regorge la ville, notamment le célèbre embarcadère des cités lacustres qui constituent, un des points les plus attractifs du Bénin. Georges Bada n’a pas manqué d’exprimer ses profondes gratitudes au chef de l’Etat, Patrice Talon, qui a vu juste en décidant de l’extension du projet à plusieurs autres communes béninoises. « Ce projet est une preuve palpable de la traduction dans le concret des décisions du Gouvernement Talon dans son ambition de moderniser notre pays. Oui, le Président Talon nous avait déjà affirmé sa volonté d’offrir aux Béninois et aux touristes qui visitent notre pays, les services d’un taxi moderne et confortable qui puisse rehausser l’image de notre pays », ajoutera-t-il.

« Bénin Taxi », un projet accessible à tous

Vue partielle des véhicules Bénin Taxi prêts pour l’aventure

Pour assurer la noble mission de promouvoir les nombreux sites touristiques et accompagner la ville dans ses travaux de développement, le Directeur du Ceped, Séibou Assan, a tenu à apporter quelques précisions devant permettre aux populations de s’offrir sans difficultés, les services de Bénin Taxi. Bien qu’en ayant leur base à Calavi, les véhicules sont aussi appelés à desservir les autres villes de l’Atlantique, et même plus loin, a-t-il précisé. Le prix de la course à l’intérieur de la zone définie dans Abomey-Calavi, qui est de 1000 Francs CFA reste discutable quand la course est hors de la zone. Toujours selon les explications du Directeur du Ceped, la location journalière du véhicule « Bénin-Taxi » s’élève à 45.000FCFA et 25.000FCFA la demi-journée. Le taxi est accessible grâce au numéro 130. L’une des réformes annoncées par le Directeur du Ceped, Séibou Assan, est l’accompagnement du gouvernement à soutenir les initiatives visant à moderniser le transport urbain au Bénin. « Vous vous demandez si quelqu’un peut créer sa compagnie ? Je vous réponds, bien sûr !!! Toute personne qui importe de véhicules neufs pour créer une compagnie de taxis, est exonérée des droits de douanes. Il lui suffira d’en formuler la demande auprès de la Douane et d’adresser au Ceped chargé de la coordination de « Bénin-Taxi», une demande d’agrément, pour bénéficier du code d’exonération « Bénin-Taxis » », a-t-il informé. Le Directeur de cabinet du ministre en charge du Plan et du développement, en procédant au lancement du projet à Abomey-Calavi a dit sa gratitude au président Talon pour cette initiative et à son ministre, le ministre  d’Etat Abdoulaye Bio Tchané chargé d’en assurer la mise en œuvre. Il a convié les populations, touristes et autres personnalités à s’abonner aux véhicules « Bénin Taxi » pour un transport efficace, fiable et rapide. Au terme des allocutions, les chefs religieux ont adressé des prières pour garantir la réussite du projet dans leur ville.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
4Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *