.
.

Le triomphe de la vérité

.

REPRISE DE L’EVALUATION DES ENSEIGNANTS DANS LE CADRE DE L’ELABORATION DU PLAN D’AMELIORATION DE LA QUALITE DE L’EDUCATION: MINISTRE DES ENSEIGNEMENTS MATERNEL ET PRIMAIRE TIENT UN POINT DE PRESSE


Le ministre de l’enseignement maternel et primaire, le ministre Salimane Karimou

POINT DE PRESSE DU MINISTRE DES ENSEIGNEMENTS MATERNEL ET PRIMAIRE RELATIF A LA REPRISE DE L’EVALUATION DES ENSEIGNANTS DANS LE CADRE DE L’ELABORATION DU PLAN D’AMELIORATION DE LA QUALITE DE L’EDUCATION.

Mesdames et Messieurs les journalistes, professionnels des médias, chers amis,

C’est connu de tous que notre système éducatif est malade et beaucoup plus malade de ses acteurs. Le Benin qui jadis était qualifié  »Quartier latin de l’Afrique » est aujourd’hui la risée de tous. Le résultat des dernières évaluations faites par le PASEC en 2014, le niveau de nos apprenants et les résiltats des différents examens sont assez évocateurs des profonds malaises de notre système éducatif.
Cette situation ne devant laisser indifférent aucun Etat sérieux, notre Gouvernement, au cours du Conseil des Ministres du mercredi 16 mai 2018, a donc pris la courageuse décision de mettre en place un programme d’amélioration de la qualité de l’éducation dans le sous-secteur des enseignements maternel et primaire.
L’évaluation des compétences intellectuelles et pédagogiques au niveau des enseignants du Benin des écoles maternelles et primaires publiques sur toute l’étendue du territoire national et 10% des enseignants des écoles privées afin d’identifier leurs domaines de faibles performances et les facteurs qui peuvent expliquer les performances parfois bonnes des enseignants des écoles privées, est l’une des phases de la dite évaluation et avait été faite une première fois le samedi 16 juin 2018.
Mais au regard des irrégularités notées dans le déroulement de cette évaluation, irrégularités relatives à:
*1- Insuffisance d’épreuves dans certains centres d’évaluation ;*
*2- Mal compréhension dans la définition du groupe cible ;*
*3- Le cas de maladies ;*
*4- Les doublons sur les listes d’émargement ;*
*5- Retard dans la confection des codes anonymat.*

Chers amis de la presse, comme vous pouvez le constacter, ces irrégularités ne sont pas de nature a garantir toute la fiabilité requise pour une opération de cette envergure et ne vont pas dans le sens de l’équité et de la justice.
C’est le sens qu’il convient de donner à cette reprise qui ne se cache en elle aucune intention de faire mal à qui que ce soit.
J’invite donc tous les enseignants fonctionnaires de l’Etat (APE) et Agents Contractuels de l’Etat (ACE) des écoles maternelles et primaires publiques et ceux des écoles maternelles et primaires privées concernées à prendre toutes les dispositions idoines pour être présents, le samedi 28 juillet 2018, dans leur centre d’évaluation en vue de se soumettre aux différentes épreuves et de ne point céder à aucune intimidation.
Je profite de cette occasion pour dire aux enseignants qu’aucun acte de désobéissance aux décisions subira les rigueurs de la loi.
J’informe les uns et les autres que des dispositions sont prises pour garantir la sécurité dans les centres d’évaluation.

Merci de votre attention

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *