.
.

Le triomphe de la vérité

.

Modalités d’exercice de l’aquaculture et de la pêche: Règlementer le secteur pour redonner vie à la production de poissons


Le ministre de l’Agriculture de l’Élevage et de la Pêche, Gaston Cossi Dossouhoui

Le Conseil des ministres du mercredi 25 juillet 2018 a adopté les nouvelles modalités d’exercice de l’aquaculture et de la pêche au Bénin. Des mesures qui, selon le gouvernement, vont permettre le renouvellement des ressources halieutiques nationales en les protégeant d’une surexploitation anarchique, et la création d’emplois. En effet, selon le compte rendu fait par le ministre de la jeunesse, des sports, de la culture et du tourisme, Oswald Homeky, la production nationale moyenne de poisson, pêche et aquaculture confondues, est de 45.000 tonnes contre un besoin d’environ 200.000 tonnes. Un déficit dû à : l’état critique des ressources halieutiques ; la faible régulation des activités de pêche axée sur le principe de gratuité et de libre accès aux pêcheries artisanales ; le manque de coordination des fonctions de gestion durable des pêcheries, et l’utilisation des engins de pêche non sélectifs. Il est donc nécessaire d’accroître la production intérieure en vue de répondre aux enjeux de sécurité alimentaire et nutritionnelle, de création d’emplois et d’amélioration des revenus, ainsi que des conditions de vie des acteurs. C’est pour répondre alors à cette exigence que la nouvelle réglementation vise à impulser une dynamique nouvelle à ces sous-secteurs afin d’augmenter la production nationale de poisson d’élevage et d’améliorer la croissance économique ; réduire la pression sur les ressources halieutiques naturelles ; favoriser la création d’emplois spécifiques. Il est important de rappeler qu’avec ces mesures, ceux qui utilisent les méthodes de pêche prohibées savent désormais à quoi s’en tenir. De plus, cette mesure boostera à coup sûr l’entreprenariat dans ce secteur et va permettre au gouvernement, comme il est de son devoir, d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations et de favoriser l’amélioration de la croissance économique.

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *