.
.

Le triomphe de la vérité

.

Extension de la flotte mobile à la ville capitale: Porto-Novo accueille en liesse le projet « Bénin Taxi »


Ruffino d’Almeida, Directeur de cabinet du Ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané

C’est le tour de la ville de Hogbonou, Porto-Novo, d’accueillir le projet de mobilité urbaine, « Bénin – Taxi », après les villes de Parakou, Djougou, Tanguiéta, Natitingou, Bohicon et Abomey. La cérémonie de lancement s’est tenue hier, jeudi 26 juillet 2018 sur l’esplanade de la maison de jeunes de Djègan-kpèvi à Porto-Novo. C’est  un grand ouf de soulagement pour les populations qui, à travers les autorités, ont félicité le Chef de l’Etat, Patrice Talon et son ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, pour ce projet de valorisation du tourisme à Porto-Novo. C’était en présence du Directeur du Centre de partenariat et d’expertise pour le développement durable (Ceped) et Coordonnateur du projet « Bénin Taxi », l’honorable Séibou Assan et de plusieurs autorités politiques et religieuses.

« En choisissant d’étendre le projet « Bénin – Taxi » à la ville de Porto-Novo, c’est l’image de la capitale du Bénin qui est rehaussée ». C’est par ces mots que le représentant du préfet du département de l’Ouémé, a exprimé la fierté de la ville capitale d’accueillir enfin le projet de modernisation de la mobilité urbaine, la flotte Bénin-Taxis. Une fierté acquise qui fera de Porto-Novo, la base du déploiement de la flotte du projet « Bénin-Taxi » dans les communes du département  de l’Ouémé et du Plateau. Mais depuis le démarrage de ce projet, le maire de la commune de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, n’a cessé d’exprimer l’amertume des populations de la capitale qui se sont vues écartées des bienfaits de ce projet : « Je ne saurais cacher la gêne des populations de Porto-Novo. Face à cette interrogation qui évoque le fait que la capitale du Bénin, Porto-Novo, n’ait pas eu son lot de  Taxis, alors que la Mairie de cette ville était associée dès le départ à la conception de ce projet », explique-t-il. Mais depuis ce jeudi, son amertume s’est transformée en joie. Car, c’est avec un grand ouf de soulagement qu’il voit ce projet s’étende à la ville capitale et vient pour dit-il, pour « corriger cette anomalie ». Selon les explications du Directeur du Ceped et coordonnateur dudit projet, l’Honorable SéibouAssan, le projet « Bénin-Taxi » n’a pas pu épargner la ville capitale de ses objectifs, bien au contraire !

Vue partielle des véhicules devant concrétiser la modernisation de la mobilité urbaine à Porto-Novo

Le projet Bénin-Taxi est initié par le Président de la République, Patrice Talon, pour offrir aux populations des villes et visiteurs du pays, de disposer d’un moyen de transport de qualité, à la mesure de son ambition consignée dans le PAG, de promouvoir le secteur touristique et rehausser l’image du Bénin, a détaillé l’Honorable SeibouAssan. Le besoin d’étendre le projet dans les autres villes dont Porto-Novo s’illustre au regard des nombreux exploits enregistrés après une année d’exercice dans la ville de Cotonou et ses environs. Il vise principalement à promouvoir ses sites touristiques et offrir un meilleur service aux populations de la ville et des communes environnantes. « Il faut préciser, qu’en ce qui concerne Porto-Novo, ses nombreux atouts économiques et touristiques fondent l’espoir de voir Bénin-Taxis prospérer dans cette ville. Il est donc tout à fait évident que Porto-Novo, notre capitale, soit la première ville qui mérite de bénéficier de cette extension », justifie Seibou Assan. A cet effet, continue-t-il, il est prévu de mettre à Porto-Novo, une trentaine de voitures pour la première phase pour tenir compte du challenge de rentabilité pour les artisans qui sont des opérateurs économiques astreints à un versement journalier. Et c’est justement à cause de ce challenge, que le processus se fera de façon progressive.

Les artisans déjà prets pour mettre les véhicules en service

A sa suite, Ruffino d’Almeida, Directeur de cabinet du Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, a transmis aux populations de la ville capitale, les salutations du Chef de l’Etat, Patrice Talon et de son ministre du Plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, coordonnateur de ce projet conduit avec abnégation et professionnalisme depuis un an. Il a expliqué l’envergure sociale de ce projet qui a non seulement permis au gouvernement de fixer le prix de la course à 1.000FCFA mais aussi recruté près de 300 jeunes artisans appelés à la gestion de leur entreprise. «Ils sont formés pour apporter des réponses à toutes vos sollicitations et sont conscients de leur devoir de collaboration avec les services publics », explique-t-il, avant d’exhorter les populations de Sèmè-Podji  et celles de l’Ouémé au respect des consignes de l’équipe d’encadrement, à accompagner et encourager ces artisans en empruntant ces taxis pour des raisons de courses personnelles et de services. Le maire de la commune de Sèmè-kpodji ainsi que les autorités religieuses ont fortement prié pour le succès du projet dans l’Ouémé et remercié le président Talon pour ses ambitions pour la capitale.

 

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Extension de la flotte mobile à la ville capitale: Porto-Novo accueille en liesse le projet « Bénin Taxi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *