.
.

Le triomphe de la vérité

.

Affaire CNSS/BIBE et Médicaments: Les procès Mètongnon et Atao Hinnouho à nouveau reportés


L’ancien PCA/ CNSS, Laurent Mètongnon

Reportés pour ce mardi 24 juillet 2018, les procès de l’ancien président du conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Pca/Cnss) Laurent Mètongnon, et du député Atao Mohammed Hinnouho n’ont pu se tenir. Un nouveau report dûà l’absence du juge en charge des dossiers, le magistrat Rodolphe Azo, actuellement en mission.Les mis en cause dans le dossier Cnss-Bibe comparaîtront le 31 juillet, soit dans une semaine,tandis que le député Atao restera sous les verrous jusqu’au 7 août prochain.L’ancien Pca/Cnsset ses co-accusés étaient partis pour être fixés sur leur sort ce mardi. Ils devront séjourner une semaine supplémentaire à la prison avant de connaitre le délibéré du juge Azo. Il s’agit du délibéré d’un long procès qui aura duré huit mois, et qui porte sur une affaire de placement à risque de plusieurs milliards de francs CFA dans une banque en faillite, contre la perception de rétro-commissions. Contrairement au dossier du député Atao, le dossier Cnss-Bibe a beaucoup évolué et chacune des parties a défendu, sa plaidoirie. Espérant que les audiences précédentes ont valablement permis au juge en charge du dossier de faire la lumière sur ce cas, la prochaine audience prévue pour le 31 juillet permettra certainement de le vider. Quant au député Atao impliqué dans une affaire de fraude douanière,il devra encore attendre deux semaines avant de connaitre le sort réservé à son dossier par le tribunal de première instance de première classe de Cotonou. Mis sous mandat de dépôt le 3 mai dernier, le député est sous le coup d’une poursuite douanière. Il lui est notamment reproché, l’importation de marchandises prohibées et en contrebande, ainsi que la non déclaration de marchandises importées. Il fait également l’objet d’une dizaine de chefs d’accusation dont « violence, rébellion et voies de fait», pour lesquels il sera jugé. Il est important de rappeler qu’une perquisition au domicile du député a permis aux forces de sécurité de découvrir une grosse quantité de faux médicaments. Après plusieurs reports, le procès en audience des flagrants délits prévu pour se dérouler ce mardi 24 juillet 2018 est renvoyé au 7 août.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *