.
.

Le triomphe de la vérité

.

Session du Conseil supérieur de la magistrature: Justin Gbènamèto réhabilité


Le procureur de la République, Justin Gbènanmeto réhabilité

Le Conseil supérieur de la magistrature a siégé ce lundi 23 juillet 2018. La session a porté sur la réhabilitation de l’ancien procureur près le tribunal de première instance de Cotonou, Justin Gbènamèto radié de la magistrature en janvier 2014. Le CSM a ainsi décidé de le réhabiliter en le lavant des charges qui avaient conduit à sa radiation de la fonction publique. Cette sanction lourde ne lui a jamais été notifiée, et , selon nos sources, le magistrat continue de percevoir son salaire et tous les avantages de sa fonction, en dépit de la décision du CSM. Les conditions floues dans lesquelles ladite sanction avait été prononcée ont milité en faveur de ce dénouement. Il lui avait été reproché des faits de transfert illicite de fonds, à l’occasion d’une transaction immobilière appartenant à dame Colette GIACOMA née KANCHEMEY, un de ses proches.  Mais, selon certains recoupements, il a été victime de règlements de compte l’opposant à des caciques de l’ancien régime qui lui reprocheraient d’être en contact avec Patrice Talon à l’époque. Il se fait en effet que c’est lui qui avait désigné le juge Angelo Houssou pour s’occuper des procès Talon-Yayi, notamment pour connaitre des cas de tentatives d’empoisonnement et de coup d’Etat. Le juge avait pris des ordonnances de non-lieu qui, à l’époque, avaient largement contribué à rendre le milliardaire très célèbre, déjouant le plan du pouvoir qui cherchait un moyen de le déstabiliser pour l’emprisonner. L’arme judiciaire ayant été inefficace, Justin Gbènamèto devenait le bouc émissaire idéal, d’autant d’ailleurs que le juge Angelo Houssou est l’un de ses parents. La réhabilitation de l’ancien Procureur intervient toutefois dans un contexte de froid entre le gouvernement et les magistrats. A travers leur syndicat, l’Union nationale des magistrats du Bénin (UNAMAB), ils ont fustigé la semaine dernière la nouvelle composition du Conseil supérieur de la magistrature, l’accusant de brider l’indépendance des juges.

Olivier ALLOCHEME

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page