.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclaration du ministre de l’eau et des mines, Samou Séidou Adambi à la fin du SEMICA 2018: « C’est un nouveau départ, le Bénin va bénéficier pleinement de son sous-sol »


Le ministre Samou Séïdou Adambi

Les rideaux sont tombés, le vendredi 20 juillet 2017 à l’hôtel Golden Tilup de Cotonou, sur la 1ère édition du Salon international des mines, des carrières et du pétrole du Bénin (Semica 2018). Durant deux jours, le Bénin a réussi non seulement à faire la promotion des ressources minières et pétrolières de son sous-sol, mais également à créer un cadre d’échanges et de partage entre acteurs miniers et pétroliers du public et du privé. Pour le ministre de l’Eau et des mines, Samou Séïdou Adambi, c’est un nouveau départ qui doit permettre au Bénin de bénéficier pleinement de son sous-sol.

Décideurs politiques, experts et opérateurs économiques du secteur des mines et du pétrole se sont séparés vendredi dernier sur une note de satisfaction. Satisfaction d’avoir passé en revue les potentialités minières et pétrolières du Bénin, satisfaction aussi d’avoir bénéficié des expériences du Burkina Faso et du Cameroun dans le domaine de l’exploitation des mines, carrières et pétrole, et d’avoir analysé le cadre juridique devant faciliter l’entrée des opérateurs privés dans l’exploitation des carrières. En effet, tous ces aspects ont servi de base d’échanges au cours des différents panels qui ont meublé cette 1ère édition du Semica 2018. Dans son mot de clôture, le directeur du cabinet Semica Sarl a salué l’esprit d’ouverture du gouvernement du président Patrice Talon, sa disponibilité et son engagement pour la réussite des travaux. Il a déclaré que son cabinet est prêt à accompagner le gouvernement dans l’atteinte de ses objectifs. En sa qualité de modérateur du salon, Zul Kifl Salami, conseiller technique de Patrice Talon a fait un résumé exhaustif des différents panels et remercié les universitaires, les responsables politiques et administratifs des pays participants pour leurs riches interventions. Il a rappelé que dans l’urgence, la relecture du code minier et celui pétrolier sont les chantiers sur lesquels le gouvernement doit se battre afin d’offrir un cadre réglementaire adéquat aux investisseurs pour une exploitation bénéfique des ressources du sous-sol. Zul Kifl Salami a profité de l’occasion pour sensibiliser investisseurs et autres opérateurs économiques à investir dans le secteur des mines et du pétrole au Bénin afin d’en favoriser le décollage économique. Pour sa part, le Ministre Adambi s’est dit persuadé que le Bénin, grâce à ce salon, pourra accéder à des ressources minières et pétrolières à travers une grande implication du secteur privé. Il a également indiqué que le financement nécessaire à la valorisation de ces ressources ne peut provenir en grande partie que des investisseurs privés qu’il a salués au passage pour leur participation au salon.

Mission accomplie pour Samou Séïdou Adambi

En sa qualité de représentant du chef de l’Etat, le président  Patrice Talon, et du ministre d’Etat en charge du Plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, le ministre de l’Eau et des mines, Samou Séïdou Adambi a conduit de main de maitre la première édition du Salon international des mines, des carrières et du pétrole du Bénin (SEMICA 2018). Entouré des directeurs techniques et centraux et des cadres de son département ministériel, il a su gérer en collaboration avec le cabinet SEMICA, l’organisation de ce salon qui n’a pas souffert d’imperfection. Tous les panels programmés ont été exécutés en la présence quasi permanente du ministre. La cerise sur le gâteau a été la présence remarquable de certains anciens cadres du ministère de l’Eau et des mines déjà à la retraite, des « aînés » qui ont été conviés au salon et qui ont partagé leurs expériences dans le secteur avec les participants.  Aussi, sur le plan de la logistique, les stands d’exposition et les activités parallèles aux panels se sont déroulées sans ambiguïté, donnant la preuve de la  capacité de coordination et d’organisation de Samou Séïdou Adambi. Ce qui a valu au ministre béninois, la note de satisfaction des participants  présentée pendant la cérémonie de clôture du salon. La capacité d’organisation de Samou Séïdou Adambi a également été saluée par le modérateur du salon, Zul Kifl Salami. Il convient alors de retenir qu’avec la réussite du Semica 2018, le Bénin peut espérer que dans les jours qui viennent, les conclusions soient mises à profit pour  l‘exploitation  effective de ses ressources minières et pétrolières.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *