.
.

Le triomphe de la vérité

.

Fête du 14 juillet: L’ambassadrice Véronique Brumeaux réaffirme la volonté de la France à soutenir le PAG


La fête nationale française a été célébrée le samedi 14 juillet 2018, dans l’enceinte de l’ambassade de France au Bénin à Cotonou. La commémoration de la prise de la Bastille survenue le 14 juillet 1789, a mobilisé une forte délégation ministérielle conduite par le ministre des Affaires étrangères, Aurélien Agbénonci, plusieurs chefs de représentations diplomatiques accréditées au Bénin, des membres d’organisations internationales, des acteurs de la société civile, ainsi que des personnalités politiques béninoises.

« Nous avons un partenariat dynamique, réaliste et concret », se réjouit Aurélien Agbénonci. La célébration de la fête nationale française à Cotonou a été l’occasion pour l’ambassadrice Véronique Brumeaux, de réaffirmer la parfaite relation qui lie son pays au Bénin. Une coopération marquée, en avril dernier, par la rencontre entre les présidents Emmanuel Macron et Patrice Talon, et ponctuée par la signature d’un partenariat entre la France et le Bénin, pour la période 2018-2021. Dans son allocution à l’occasion Madame Brumeaux a souligné que cette feuille de route témoigne de la volonté de la France d’approfondir son partenariat avec le Bénin, un partenariat qui a franchi une nouvelle étape cette année. Pour étayer ses propos, Madame Brumeaux a relevé l’accroissement des engagements financiers qui ont atteint un niveau inédit de 240 millions d’euros dont 60 millions destinés au bien-être des populations. « Entre 2018 et 2021, le cadre général de partenariat permettra de soutenir le développement économique en faveur de l’emploi, de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations, et de consolider la gouvernance démocratique. Nous veillerons particulièrement à ce que les projets contribuent à un meilleur avenir de la jeunesse par l’égalité homme-femme, la valorisation du rôle des femmes, la lutte contre le changement climatique et la participation active de la société civile au développement du pays », a précisé l’ambassadrice. Pour Véronique Brumeaux, ces actions s’inscrivent dans la probité du programme du gouvernement et parlent de l’accès à la scolarisation et l’éducation des filles, la formation des enseignants avec une attention particulière à la maîtrise de la langue française, la formation technique et professionnelle, la santé à travers le fonds pour la santé maternelle et infantile. Au nombre de ces actions, on retrouve entre autres, le financement du programme d’adaptation des villes aux changements climatiques, la construction de la première centrale photovoltaïque, la construction de l’hôpital de référence d’Abomey-Calavi. Des actions seront aussi réalisées sur le plan universitaire dans les domaines de l’agro-alimentaire et du tourisme, sur le plan de la justice, de la sécurité, mais également dans le domaine de la promotion et de la valorisation de la culture béninoise.

 

Une coopération fructueuse saluée

A la suite de l’ambassadrice Brumeaux, le chef de la diplomatie béninoise, Aurélien Agbénonci a, au nom du gouvernement du président Patrice Talon, dit l’amitié du peuple béninois au peuple ami et frère de la France Il a aussi loué la bonne santé de l’axe Cotonou-Paris : « Je me félicite des avancées notables dans le cadre du partenariat. Nous avons un partenariat dynamique, réaliste et concret». Un partenariat renforcé par l’arrivée au Bénin du Secrétaire d’Etat français Jean Baptiste Lemoyne, la rencontre entre les présidents Emmanuel Macron et Patrice Talon, et la prochaine visite au Bénin du ministre français des Sports. Le chef de la diplomatie béninoise a salué l’engagement du président Macron à soutenir les actions de développement du Bénin, ce qui illustre à souhait, la volonté de la France à aider le Bénin dans ses efforts de réduire les inégalités et la pauvreté, afin d’offrir les mêmes chances à tous les citoyens, sans distinction. « La qualité des relations se mesure à l’aune des échanges entre les responsables de nos deux pays. Nos deux pays sont engagés à assurer la protection de leurs citoyens. L’engagement de la France aux côtés du Bénin témoigne de l’amitié qui lie nos deux pays », a relevé le ministre, tout en souhaitant, entre les deux Etats, une relation encore plus fructueuse pour la sécurité, le bien-être des populations et le développement.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *