.
.

Le triomphe de la vérité

.

Mise en œuvre effective du projet d’amélioration du bien-être des populations: Le volet social du Pag, le projet ARCH démarre


Le projet gouvernemental à haute portée sociale dénommé “Projet Assurance pour le renforcement du capital humain” (Arch) est entré dans la phase décisive de sa mise en œuvre. Le lancement officiel des opérations de terrain a été fait ce mardi 10 Avril 2018 par le ministre Abdoulaye Bio Tchané, chargé du plan et du développement entouré pour la circonstance par sa collègue en charge des affaires sociales et de la micro finance, Bintou Chabi Adam Taro, des Préfets, des équipes techniques du projet et des responsables de l’Insae.

Le dispositif Arch est le principal outil de mise en œuvre de la stratégie de protection sociale au Bénin. Il constitue un paquet de quatre (4) services de protection sociale (Assurance Maladie, formation, Micro-crédit et Assurance retraite) qui seront offerts à un guichet unique. Dans son allocution de bienvenue, la ministre des affaires sociales et de la micro-finance, Bintou Chabi Adam Taro a fait remarquer que l’opération qui vient de démarrer par la phase d’identification et d’enrôlement des bénéficiaires concerne d’abord les ménages pauvres extrêmes et les ménages pauvres non extrêmes. A l’en croire, selon les statistiques de l’Institut national  de la statistique et de l’analyse économique (Insae), il existe environs 375000 ménages pauvres extrêmes et 121000 ménages pauvres non extrêmes.  «Les résultats des opérations que nous vous prions de lancer à cette occasion visent à dresser le profil des bénéficiaires du projet Arch et à les catégoriser puis à établir un registre unique des bénéficiaires des programmes sociaux en République du Bénin », a fait savoir madame Bintou Chabi Adam Taro. Parlant de la description du projet, Arch, il est essentiellement destiné aux couches les plus démunies des secteurs de l’agriculture, du commerce, du transport, de l’artisanat, de l’art et de la culture ainsi qu’aux personnes démunies sans activité. L’assurance maladie étant  le volet principal, l’Etat assure la prise en charge totale de l’assurance maladie des pauvres extrêmes et la prise en charge partielle des pauvres non extrêmes. Il est à souligner que de manière générale, l’assurance maladie sera rendue obligatoire par la loi pour toute personne résidant au Bénin. En conséquence, l’Etat, les employeurs du secteur privé, les professionnels individuels seront tenus de souscrire au minimum pour leurs employés une assurance maladie de base. Il en sera de même pour toutes les personnes du secteur informel n’entrant pas dans la catégorie de population prise en charge par l’Etat.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *