.
.

Le triomphe de la vérité

.

Meeting du Rassemblement des bâtisseurs de l’unité et du développement à Ifangni: Jean-Michel Abimbola scelle un nouveau pacte pour Talon


Le député Abimbola entouré des cadres et acteurs politiques du Plateau

Toute la commune d’Ifangni était aux couleurs de la mouvance présidentielle ce samedi 07 Juillet 2018. Des délégations d’élus locaux et communaux et des militants du Rassemblement national pour la Démocratie (Rnd) et du mouvement Rud-Mifon Assikoto des trois communes de la 21ème circonscription électorale se sont retrouvés autour du député Jean-Michel Abimbola et du ministre Salimane Karimou à Ifangni. A l’occasion, un géant meeting du Rassemblement des bâtisseurs de l’unité et du développement (Rbud) pour soutenir davantage le chef de l’Etat. Face à une tribune constituée par des personnalités parmi lesquelles le maire André Zannou d’Ifangni et Pierre Adéchi de Sakété, Raliou Arinloyé, Karamatou Fagbohoun, Alexandre Sohou, les jeunes, femmes, sages et notables massivement mobilisés, se sont approprié l’idéologie du Rbud, né du tandem Rnd de Jean-Michel Abimbola et Rud-Mifon Assikoto de l’ancien maire d’Ifangni, Raymond Fafoumi. Après les mots de bienvenue du comité préparatoire, plusieurs personnalités et acteurs politiques de la 21ème se sont succédés au pupitre pour apprécier l’initiative et énumérer les raisons du soutien indéfectible de tout le Plateau au président Patrice Talon. Le Coordonnateur des activités politiques du Rbud, Raliou Arinloyé a martelé que ce mouvement se veut un creuset de rassemblement de toutes les forces pour accompagner la mise en œuvre du Programme d’actions du gouvernement (Pag) et faire du quinquennat du président Talon, une parfaite réussite. « …Nous voulons faire de la 21èmecirconscription électorale et par ricochet de tout le Plateau, une citadelle acquise aux idéaux du président Talon » a martelé Raliou Arinloyé. Ce mariage politique, a-t-il poursuivi, traduit l’adhésion des leaders politiques du Plateau à la volonté du chef de l’Etat de rassembler les partis politiques pour en faire de grands blocs politiques afin de les rendre plus efficients et plus compétitifs. Quand est venu le moment tant attendu, le parrain du Rbud, l’honorable Abimbola a salué la mobilisation de tout le département des « Ekaro-Edjiré » autour du Pag. Cet activiste de l’initiative parlementaire d’amendement de certains articles de la Constitution croit avoir trouvé l’occasion propice pour sensibiliser les siens sur le bien-fondé de la proposition de loi. Il a réussi à convaincre toute l’assistance avant d’envoyer les populations propager la bonne nouvelle pour une adhésion populaire autour du projet. Lire un extrait de son discours.

 

 

 

Allocution du Président Jean-Michel Abimbola

(…) Avant de délivrer mon message, permettez-moi de vous dire toute ma joie et celle de toutes les militantes et tous les militants du Rassemblement des bâtisseurs de l’unité et du développement d’être parmi vous ici en ces lieux.

Plus que par le passé, nous sommes venus par milliers aujourd’hui parce que nous avons plus de raison de penser, comme le dit l’adage, que « cette fois-ci est la bonne » car jamais, dans l’histoire du Bénin, un homme n’a suscité autant d’espoir à travers les actes qu’il pose et la rigueur qui gouverne chacune de ses prises de positions.

En effet, il y a un peu plus de deux ans maintenant que, dans un élan collectif et mû par une volonté inébranlable de bousculer l’ordre établi, de faire face à son destin et d’entamer avec courage et détermination sa marche vers l’édification de réels fondements d’un lendemain meilleur, le peuple béninois confiait à plus de 65% les rênes de sa destinée au président Patrice Talon, ouvrant ainsi l’ère d’un nouveau départ vers le progrès et le développement.

Depuis son investiture à la Magistrature Suprême le 6 avril 2016, le Président Patrice Talon, décidé à tourner le dos à l’improvisation et à l’amateurisme dans la conduite des politiques publiques comme il l’a promis dans son projet de société sur la base duquel il a été élu, poursuit avec méthode et rigueur la tâche que nous lui avons confiée.

C’est dans ce sens qu’il faut notamment comprendre le Programme d’actions du gouvernement (Pag) élaboré suite à des études, et un diagnostic profond de tous les maux qui minent les différents secteurs de la vie socioéconomique nationale et qui est désormais la boussole pour toute action publique.

 

Mesdames et Messieurs,

Pour donner de réelles chances de réalisation à cet ambitieux programme, toutes les Béninoises et tous les Béninois désireux de léguer un pays meilleur à leur descendance se doivent de s’unir autour de cet idéal et d’aider à son atteinte. Ne dit-on pas souvent que rien de grand ne peut se réaliser sans l’unité des fils et des filles de la nation ?

L’heure de la grande mobilisation de toutes les filles et de tous les fils du Bénin en général et du département du Plateau en particulier a donc sonné! Oui ! Mes frères et sœurs, il est temps pour le Plateau de former un grand bloc soudé pour soutenir et encourager le Président Patrice Talon dans la mise en œuvre de son programme d’actions.

 

Mesdames et Messieurs, Chers invités,

Cette nécessité, le Rassemblement des bâtisseurs de l’unité et du développement l’a comprise. En effet, face aux multiples réformes engagées par le Président de la République pour le redressement économique et social de notre pays, le Rassemblement des bâtisseurs de l’unité et du Développement reste convaincu qu’avec le Président Patrice Talon le Bénin tient une chance historique de prospérer sur le chemin du développement. Les exemples pour illustrer cette conviction existent dans la plupart des domaines de la vie quotidienne et il serait risqué de s’essayer à en faire une liste exhaustive ici, et nous sommes heureux de ne pas être les seuls à avoir cette intime conviction de la chance que le Bénin tient avec le président Talon.

 

 

Mesdames et Messieurs ;

 

Militants et Militantes du Rassemblement des bâtisseurs de l’unité et du Développement,

 

Chers invités,

Depuis quelques mois et pour jouer leur partition dans ce tournant de l’histoire de notre pays, les députés du Bloc de la Majorité Parlementaire (Bmp) dont je suis le premier coordonnateur avons initié certaines réformes politiques majeures qui devraient permettre notamment à nos partis politiques d’être plus forts, unis, et favoriser l’élection d’un plus grand nombre de femmes dans les instances politiques de décision.

Malheureusement, ces réformes semblent être mises à mal par la minorité parlementaire portée par une certaine classe politique qui, de bonne ou de mauvaise foi et de façon curieuse, s’érige radicalement et systématiquement contre toute tentative de modernisation et d’actualisation de nos textes.

C’est dans ce contexte qu’il faut situer le refus jeudi dernier du toilettage de notre Loi fondamentale, alors que les points inscrits sur cette liste étaient clairs et précis.

Je voudrais profiter de cette tribune pour vous dire que ces réformes sont indispensables pour notre pays. Elles s’imposent et devront se faire aujourd’hui au plus tôt. Pourquoi remettre alors à demain ce qui peut être fait aujourd’hui ?

Retenez simplement chers invités que le refus de l’amendement ciblé de la constitution équivaut à :

 

  • laisser planer le doute sur le caractère irréversible de l’abolition de la peine de mort au Bénin bien que prévue par le nouveau code pénal ;

 

  • barrer la voie de l’Assemblée Nationale à nos femmes qui, à la faveur des innovations proposées devraient se voir réserver un quota de sièges ;

 

  • refuser de s’exécuter face à une directive de l’UEMOA à laquelle 7 des huit Etats se sont conformés, c’est-à-dire l’obligation d’institutionnaliser la Cour des Comptes ;

 

  • c’est enfin renoncer à l’alignement des mandats qui permettrait d’économiser plus de 300 milliards de F CFA sur les dix prochaines années pour le développement de notre cher pays le Bénin.

 

Mesdames et Messieurs les membres Rassemblement des bâtisseurs de l’unité et du développement ;

 

Honorables invités;

Je voudrais compter sur vous pour ne pas céder au chantage, à l’intoxication, à la manipulation et à la calomnie, et à accompagner le Bmp et le Président Talon pour l’aboutissement de toutes ces réformes politiques.

Je reconnais que certaines actions peuvent vous paraitre dures à supporter, mais je vous assure qu’elles sont pour la plupart utiles pour la solidification des fondements de notre économie et de notre démocratie.

Je reste dans tous les cas convaincu que c’est ensemble et unis que nous gagnerons la bataille du développement de notre cher pays le Bénin, raison pour laquelle je voudrais vous dire à nouveau toute ma fierté d’être des vôtres à cette grande messe de la mobilisation et de l’union des fils et filles du Plateau pour porter cette nouvelle dynamique au sommet de l’Etat.

Je voudrais enfin vous exhorter, chacun en ce qui le concerne à devenir les ambassadeurs de cette dynamique auprès de vos différentes familles, dans vos cercles d’amis et de collègues, et partout où besoin sera. C’est sur ces mots d’espoir et d’engagement que je voudrais m’arrêter en remerciant et en félicitant le comité d’organisation pour la qualité de l’organisation.

 

Vive le Rassemblement des bâtisseurs de l’unité et du Développement, Vive la Démocratie,

Vive le Nouveau Départ,

Vive le Bénin.

Je vous remercie.

Germin DJIMIDO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *