.
.

Le triomphe de la vérité

.

Visite du ministre des infrastructures et des transports au poste de péage d’Ekpè: Allasane Séidou invite le personnel et les usagers à un devoir patriotique


Le ministre des infrastructures et des transports, Allasane Séibou

Le ministre des infrastructures et des transports, Allasane Séidou, a visité le Poste de péage et de Pesage d’Ekpè, ainsi que les locaux du Fonds Routier, le mercredi 4 juillet 2018. Toute première visite de terrain du    ministre depuis sa nomination, cette sortie a été l’occasion pour lui de s’enquérir des conditions travail des agents de ces deux structures. En effet, après la prise de nouvelles dispositions pour la mobilisation des ressources pour l’entretien des routes, le ministre a jugé utile d’opérer cette descente qui lui a lui a permis de constater l’augmentation des recettes après le renforcement des équipements au niveau du poste de péage et de pesage. Selon le constat de l’autorité, les recettes quotidiennes passées de 3 à 6 millions, sont désormais estimées à 8 millions par jour depuis l’application des nouveaux tarifs. Plus ou moins joyeux des avancés, le ministre Allasane Séidou a rassuré que la dernière décision relative au tarifs à payer dans les postes de péage et de pesage « loge désormais tout le monde à la même enseigne ». « Même le ministre et les cadres des ministères payeront les frais au niveau des postes de péage. Il est important que les usagers contribuent à l’entretien de nos routes à travers les frais de péage qu’ils payent », a-t-il poursuivi tout en expliquant que « ce n’est pas de gaieté de cœur que le gouvernement a décidé d’augmenter ces frais. Un travail a été fait en collaboration avec les transporteurs ».

 

« La surcharge, l’ennemi de la route »

 

Le ministre a aussi souligné que c’est dans le soucis d’amener le Bénin à mobiliser d’abord les ressources au plan interne quitte à bénéficier des aides de l’extérieur qu’une telle mesure a été prise. « Cela va aider le gouvernement à poursuivre la construction et l’entretien des routes tel que programmée dans son programme d’action (PAG) », a-t-il précisé avant d’inviter par la même occasion chaque Béninois à contribuer à l’amélioration des infrastructures routières. Par la suite, le ministre des infrastructures et des transports s’est rendu dans les locaux du Fonds Routier, pour s’enquérir des conditions de travail du personnel. À ce niveau, le ministre Allasane Séidou a fait une visite guidée des lieux pour constater le travail fait dans cette structure. Une opportunité pour les travailleurs de dire leurs mots de remerciements à l’autorité de tutelle. Lucius Arsène Fassinou, porte-parole du personnel, a dit la reconnaissance des travailleurs du Fonds routier.  A sa suite, le directeur du Fonds Routier a présenté au ministre, les difficultés auxquelles ils sont confrontés notamment l’insuffisance de ressources financières, matérielle et humaine. Le ministre a, pour finir, exhorté ces derniers à se mettre résolument au travail en lutter efficacement contre la surcharge (l’ennemi de la route), afin d’offrir aux usagers de meilleures infrastructures routières.

A. H

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *