.
.

Le triomphe de la vérité

.

Redynamisation du système éducatif béninois :Vers une nouvelle politiqueholistique pour la fonction enseignante


L’éducation est constitutionnellement retenue comme une priorité de l’Etat béninois. C’est fort de cela que tous les gouvernements successifs du Bénin ont travaillé à la promotion de la qualité de l’éducation. L’objectif continue d’être une quête perpétuelle au regard des défis à relever par le pays. Dans ce cadre, le Bénin reste engagé à fournir davantage d’efforts pour redynamiser le système éducatif afin d’impacter le citoyen béninois par les réformes prospectives mises en place pour le rendre compétitif sur le terrain de la conquête du savoir et éligible sur le marché de l’emploi. Et ce pari ne peut être gagné sans une attention particulière sur l’environnement de l’apprentissage et la conception d’une politique cohérente et conséquente de la question  enseignante. Ainsi, dans la mise en œuvre de l’ODD4/Agenda 2030 et, particulièrement, pour le suivi des recommandations récentes du PACE-Naïrobi 2018, le Bénin s’est engagé à rédiger un document de politique nationale  enseignante. Cela a fait objet d’un atelier national qui s’est déroulé du mardi 03 au mercredi 04  Juillet 2018 à l’hôtel Golden Tulip de Cotonou. Durant les deux jours, il a été question pour les experts du bureau régional de l’Unesco Abuja, les autorités ministérielles en charge de l’éducation tout comme, les spécialistes de l’éducation et acteurs invités, d’adopter la méthodologie de développement de la politique holistique nationale sur la profession enseignante au Bénin. Avec l’appui financier et technique de l’Unesco, le Bénin disposera bientôt, soit dans un délai de six mois, d’un document de politique holistique nationale de la fonction enseignante. Pour la Secrétaire générale de la Commission béninoise de l’Unesco, Adélaïde Fassinou Allagbada, la rencontre répond au suivi des recommandations récentes du Pace-Nairobi selon lesquelles le Bénin va élaborer un document sur la fonction enseignante. Quant à la spécialiste de l’éducation au Bureau régional de l’Unesco à Abuja, Rouhaya Fall  Diawara, c’est l’occasion pour les participants de faire en sorte que le Bénin soit doté effectivement d’enseignants de qualité pour le bonheur de la jeunesse. A l’en croire,  le processus sera constitué de plusieurs consultations nationales avec les enseignants, les Ptf, les autorités et les parents d’élèves.

A son tour, Le Ministre des Enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou a déclaré que cette réunion vise à partager les informations contenues dans le Rapport mondial sur le suivi de l’éducation au Bénin. Notons que cet atelier s’inscrit donc dans la mise en œuvre de l’Odd4 : ‘’assurer une éducation inclusive et équitable de qualité et promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous’’. Il fait un véritable focus sur la cible 4 ; cible de l’Objectif de Développement Durable qui stipule que d’ici à 2030, les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement doivent accroître nettement le nombre d’enseignants qualifiés, notamment au moyen de la coopération internationale pour la formation d’enseignants.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *