.
.

Le triomphe de la vérité

.

Développement durable: Bio Tchané installe le Gred pour promouvoir et valoriser la recherche scientifique au Bénin


L’Institut des sciences biomédicales appliquées a servi de cadre, ce jeudi 5 juillet 2018, à l’atelier de lancement officiel du Groupe de recherche et d’études sur le développement durable (Gred) sur le thème : « La recherche au service d’un environnement sain et durable ». Ce creuset scientifique composé d’enseignants chercheurs est créé grâce à la Direction générale de coordination et de suivi des Objectifs pour le développement durable (Odd) en collaboration avec le Centre béninois de recherche scientifique et d’innovation (CbrsI), le Centre de partenariat et d’expertise pour le développement durable (Ceped) avec l’appui financier du Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud). Il vise à renforcer la recherche et l’innovation scientifique au service du développement.

Le défi d’éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes ne saurait être possible sans la promotion de la recherche innovante, une réalité qui met la recherche scientifique au cœur du développement durable. C’est à juste cause que s’installe alors le Groupe de recherche et d’études sur le développement durable (Gred) afin de mettre la recherche scientifique au service du développement durable. Il est composé d’une cinquantaine d’enseignants chercheurs et universitaires pluridisciplinaires du Bénin, qui mènent les travaux sur les thématiques liées à l’environnement des Odd, à savoir, les Odd 2, 6, 7, 11, 12, 13, 14, 15. Ce creuset vise à organiser des journées scientifiques sur les Odd, répertorier les chercheurs intervenant dans les domaines prioritaires des Odd au Bénin, identifier et promouvoir les bonnes pratiques des politiques en cours avec les chercheurs, élaborer un document sur les recherches effectuées dans le cadre de la mise en œuvre des Odd, et enfin, élaborer des programmes d’appropriation, d’éducation et de renforcement des capacités sur le développement durable.

A l’ouverture de la cérémonie d’installation qui a connu la présence des personnalités diplomatiques, des recteurs des universités publiques du Bénin, des représentants des partenaires techniques et financiers puis des enseignants chercheurs, le Directeur du Centre de partenariat et d’expertise pour le développement durable (Ceped), Assan Seibou, félicite le gouvernement et son chef, Patrice Talon, pour son soutien à la mise en œuvre de cette initiative.  Dans sa mission de mobiliser l’expertise, continue-t-il, le Ceped a saisi l’occasion de la mise en œuvre du projet moyen de subsistance durable », financé par le Fonds mondial pour l’environnement mondial pour doter le Bénin d’un creuset de référence en matière de développement durable. Un réservoir de chercheurs qui devront trouver des solutions pour pallier aux maux qui minent le développement durable.

De l’expertise pour le développement durable

Dans son allocution au cours de cette cérémonie, la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso, n’a pas manqué d’insister sur le rôle prépondérant que joue la recherche dans le développement d’une nation, notamment au Bénin où les structures de recherche peinent à mener des recherches au développement. Ce qui est impérieux de mettre les chercheurs face à leurs responsabilités afin qu’ils proposent des solutions pour un mieux-être des citoyens. Elle a mentionné l’ambition du gouvernement de créer une agence béninoise pour la recherche et l’innovation (Abri) qui permettra d’apporter de meilleures réponses aux problèmes du siècle liés à la dégradation de l’environnement, les conséquences des gaz à effet de serre et autres. Marie-Odile Attanasso convie ainsi les chercheurs  à trouver des solutions efficaces afin de contribuer à la réduction au Bénin des effets néfastes au changement climatique. Le Ministre du Cadre de vie et du développement durable, José Didier Tonato, a quant à lui,    attiré l’attention des chercheurs sur l’implication des recherches scientifiques dans la vision de parvenir à un cadre sain. Il compte sur le Gred et la disponibilité des chercheurs pour accompagner les actions et réformes en cours au Bénin en vue de contribuer efficacement à l’amélioration des conditions de vie des populations. « Nul ne sera de trop pour aider le pays et les populations à vivre dans de meilleures conditions environnementales afin que nous ayons un cadre de vie sain à préserver pour les générations futures », ajoute-t-il.

En procédant à l’installation officielle du Gred, le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, a réaffirmé l’attention qu’apporte le chef de l’Etat, Patrice Talon, au maintien d’un meilleur cadre de vie pour les populations et à son engagement à agir dans le cadre de la valorisation des recherches et des solutions scientifiques dans le cadre de la mise en œuvre des Odd. « Le gouvernement privilégie les Odd au niveau national et assure leur intégration dans le Plan d’action du gouvernement à travers le Programme de croissance pour le développement durable et les politiques sectorielles », explique le Ministre. Des démarches qui ont conduit à la création du Gred. « Il est opportun que le Gred s’inspire des expériences du monde scientifique au niveau international qui opère dans le domaine du développement durable. Notre gouvernement attend du Gred un groupe ouvert, participatif, inclusif, pluridisciplinaire qui mobilise l’expertise afin de fournir aux acteurs politiques et publics, des réponses fiables. Le Gred se doit de devenir une référence nationale, régionale et internationale », souhaite  également le Ministre Abdoulaye Bio Tchané.

Des recommandations pour le monde scientifique

Au terme des allocutions, le Représentant résident du Pnud au Bénin, Siaka Coulibaly a présenté une communication  sur le thème : « Agenda 2030, Accords multilatéraux sur l’environnement et rôle avant-gardiste du monde scientifique ».   On y retient que le Bénin s’est engagé à mener des actions autour des 5 points des  Odd qui touchent à la fois aux aspects liés à l’environnement, au développement durable, à ce qui intéresse la vie terrestre et aquatique. Bien que les travaux et actions aient été réalisés par le gouvernement, plusieurs autres défis scientifiques et technologiques restent à être relevés par rapport aux Odd liés à l’environnement. Ces défis sont relatifs à la lutte contre les changements climatiques, la sauvegarde des écosystèmes et de la biodiversité, les systèmes de production et de développement durable, et autres.

Pour le Représentant résident du Pnud au Bénin, le monde scientifique à travers le Gred pourrait apporter des solutions à ces problèmes en intégrant des réflexions dans la mise en œuvre des objectifs prioritaires pour atteindre les Odd.  Reste qu’il faut se poser des questions liées aux réformes administratives pour accompagner la mise en œuvre des Odd à travers l’agenda 2030, les propositions du Bénin à adopter dans le cadre de Rio, les stratégies à mettre en œuvre pour mettre le Bénin à la meilleure position des pays ayant mis en œuvre les Odd. Siaka Coulibaly  suggère au monde scientifique de proposer des réformes et  de concevoir de meilleures pratiques au niveau national, régional et international. Dans cette approche, la coopération sud-sud constitue une véritable opportunité de partage, d’expertise et de renforcement de capacité pour aboutir au développement. Selon lui, il faut alors fédérer les projets de recherches,  faire en sorte que le monde scientifique s’ouvre davantage et soit interactif  avec les autres organes scientifiques internationaux. D’autres communications entre autres, sur le rôle des institutions dans le domaine de la Durabilité et du bien-être, l’état des lieux et perspectives de l’environnement dans le contexte géopolitique ouest africain ont été également présentées au cours de cet atelier.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *