.
.

Le triomphe de la vérité

.

Championnats nationaux d’Athlétisme cadets, juniors et seniors: Les nouveaux champions du Bénin connus


Le président de la fédération béninoise d’athlétisme Vierin Dégon présent au stade Charles de Gaulle

Les Championnats nationaux d’athlétisme cadets, juniors et seniors ont eu lieu ce weekend au stade Charles de Gaulle de Porto Novo. Démarrés depuis le vendredi 29 juin 2018, ils ont pris fin le dimanche 1er juillet. Rondement disputés, ces championnats ont vu les habitués David Korongo, Patricia Ahomakpo, Didier Kiki gagnés respectivement  sur les épreuves de 10 mille mètres homme, 100m dame et 100m homme chez les seniors. En dehors de ces champions, d’autres ont également essayé de tirer leur épingle du jeu. C’est le cas de Karim Soumanou qui a gagné les 1500m homme. Il faut préciser que c’est le directeur départemental de la Tourisme, de la culture et des sports Félicien Hounkanrin et le président de la Fédération béninoise d’athlétisme Viérin Dégon qui ont lancé ces championnats qui ont permis de déterminer les meilleurs athlètes béninois de la saison. Au cours de la cérémonie d’ouverture qui donne la preuve que les acteurs de cette discipline ont choisi et décidé de prendre leur destin en main et d’écrire de nouvelles pages pour le sport qui fait battre leur cœur, le président de la Fédération béninoise d’athlétisme (Fba) Viérin Démon, a laissé entendre que « le rendez-vous de Porto-Novo est une expression de cet élan que tout un chacun a pris pour aller plus vite, plus haut et plus loin dans l’accomplissement d’un destin commun.  »  Pour lui,  ces championnats constituent un événement majeur dans la vie d’un athlète. C’est pourquoi son comité et lui mettent déjà les bouchers double pour rendre leur discipline (athlétisme) professionnelle, performante et révélatrice du potentiel béninois. « C’est notre rêve », a souligné le président Vierin Degon. Pour sa part, le directeur départemental du Tourisme, de la culture et des sports Félicien Hounkanrin a salué l’engagement de chaque acteur pour le rayonnement de l’athlétisme béninois au plan international. Il a réaffirmé la volonté du gouvernement d’accompagner cette fédération en lui fournissant des talents à travers les projets de classes sportives et des associations sportives communales. Il a enfin invité les athlètes et les juges officiels à se montrer respectueux vis à vis des règles de la discipline.  » Faites vos compétitions dans les règles à vous enseignées par vos entraineurs ou encadreurs « , a conclu le représentant du ministre en charge  des sports.

 

Quelques réactions à la fin de la première journée

David Korongo, vainqueur du 10 000m homme

«Je remercie tous les dirigeants du sport béninois, les journalistes et la fédération béninoise d’athlétisme. Je suis ravi d’avoir remporté la course ce soir (ce vendredi 29 juin 2018, NDLR). Mais, mon objectif était de battre le record national. Ce qui n’a pas été le cas. C’est une déception pour moi. Avec l’encouragement actuel dans le sport, je crois que le record sera battu à l’avenir. Chaque athlète qui vient sur la piste veut gagner. Quand j’ai vu Patrice Lompo sur la piste, je m’attendais à une belle concurrence pouvant me permettre d’atteindre mon objectif. Cela n’a pas été le cas. C’est bon déjà qu’on évalue nos performances avant le tournoi de solidarité. Maintenant,  il faut  que je continue le travail pour améliorer mon chrono. Je promets pour le tournoi de la solidarité que les médailles d’Or sont garanties ».

Diane Beldose Sidi, membre féminin de la Fédération béninoise d’athlétisme et présidente de l’association Élite athlétique club de Parakou

«J’ai constaté qu’il y a eu d’amélioration au niveau des performances. On sent que le président de la Fédération, Vérin Démon fait un bon travail. Parce qu’il a donné des subventions aux ligues et des athlètes aussi ont eu des primes. C’est la raison pour laquelle beaucoup d’athlètes ont voulu battre des records. Donc les performances se sont améliorées. Par exemple, au 1500m, j’ai vu l’athlète Soumanou Karim qui a terminé avec un chrono de 4 »05. Aussi chacun des athlètes du Borgou-Alibori s’est-il battu pour être parmi les meilleurs. Mais au niveau du relais, le meilleur reste à venir. D’ici trois semaines, il y a le tournoi de solidarité. Donc les meilleurs athlètes de ces championnats vont être sélectionnés et vont suivre une préparation afin de pouvoir améliorer leur performance. Parce qu’il y aura le Mali, le Burkina-Faso et le Niger pour cette compétition ».

Karim Soumanou, champion du Bénin 1500m

«Je tiens à remercier mon entraîneur  Diane Beldose Sidi. Elle m’a donné tout ce que je voulais, ce dont j’avais besoin pour être champion aujourd’hui. La course n’a pas été du tout facile. Avec des adversaires vraiment cailloux, je ne pensais pas m’en sortir. Si j’ai pu résister, c’est grâce au travail à l’entraînement. J’ai réussi à contrôler mon rythme. J’ai beaucoup travaillé cela avec mon coach. Et j’ai mis en application pour assurer la fin. La suite pour moi, c’est de progresser. C’est à dire, améliorer ma performance si possible me retrouver au championnat d’Afrique ou au championnat du monde. Et pour cela, je dois travailler fort pour pouvoir battre mon record et remporter des médailles pour mon pays».

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *