.
.

Le triomphe de la vérité

.

12ème  Congrès de l’Union des Architectes d’Afrique  à l’Ile Maurice: Narcisse Justin Soglo élu délégué régional de l’Afrique de l’Ouest


Le président de l’Onaub, Narcisse Justin Soglo

Le Bénin est à nouveau honoré. Ceci grâce à la qualité managériale du Président de l’Ordre National des Architectes et des Urbanistes du Bénin (Onaub), Narcisse Justin Soglo. C’était lors du 12ème  Congrès de l’Union des Architectes d’Afrique(Uaa) qui s’est déroulé à l’hôtel Intercontinental en l’île Maurice, du 26 au 30 juin 2018. A la faveur de l’Assemblée Générale, il a bénéficié de la solidarité de ses pairs membres de la Conférence des Ordres des Architectes de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Coa-Uemoa) mais également du soutien des confrères venus du Nigéria, pour être porté au poste de délégué régional de l’Afrique de l’Ouest. Au terme du vote, la présidence de l’Uaa revient à l’Angolais Victor MigueL qui succède ainsi au Tanzanien Kaisi Kalambo. A la suite du confrère Tunisien Amine Turki, le Mauricien Vinesh Chintaram emporte par son dévouement le poste de Secrétaire Général. Le poste de Trésorier est conservé par l’Ougandais Daniel Musana .  Le  parcours et l’investissement du cadre béninois lui ont valu d’être porté à l’unanimité des voix au Conseil de l’Aua. L’assiduité et les contributions de l’Onaub ont également pesé dans la balance. Ainsi, Narcisse Justin Soglo assume les obligations de délégué régional aux côtés de la Sénégalaise Aïda Diagne et du Nigérian Tayo Babalakin qui est élu au poste de Vice-Président du conseil de l’Uaa pour la région Ouest. Le Bénin entame ainsi pour un mandat de trois (03) ans, un nouveau cycle pour la promotion de ses compétences sur l’échiquier international. Dans la suite des résolutions prises à l’Ile Maurice, les diverses commissions (Education -Ethique et exercice professionnel – Recherche et technologie – Culture et patrimoine – Habitat et environnement) seront bientôt actives pour atteindre les défis de la corporation sur un continent qui porte l’espoir de l’humanité.

Une compétence béninoise engagée

Face aux acteurs contribuant au développement de l’Afrique tels que des architectes, des urbanistes, des promoteurs immobiliers, des entrepreneurs, des décideurs, des investisseurs, des Organisations non-gouvernementales, des groupes de réflexion entre autres, le désormais « ambassadeur » du Bénin, se confie : « Je viens d’être élu membre du Conseil et je me rends au nom du Bénin, disponible pour apporter ma pierre à l’édification de notre institution pour une pratique professionnelle plus rayonnante et respectueuse de l’environnement de l’architecture et de l’urbanisme en Afrique’’, a déclaré  Narcisse Justin Soglo qui devient le premier architecte  Béninois à intégrer ce conseil. Rappelons que l’Uaa est composée de cinq (5) Régions. La région Nord, la région Sud, la région Centre, la région Est et la Région Ouest. La Région Ouest intègre les nations suivantes : Cap Vert, Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Gambie, Libéria, Mali, Mauritanie, Nigéria, Niger, Sénégal, Togo. Précisons que c’est conformément aux textes de l’Uaa et donnant suite à l’invitation reçue le 06 Mars dernier du Secrétaire Général, que l’Ordre National des Architectes et des Urbanistes du Bénin (Onaub) a désigné en plus de Narcisse Justin Soglo et Noukpo Jean-Paul Houndeffo respectivement Président et Secrétaire à l’Information, la Formation et aux Affaires Culturelles (Sifac) du Conseil National de l’Ordre. Ceci afin de satisfaire aux quotas exigés pour les pays ayant entre 101 et 300 Architectes inscrits sur le tableau de l’Ordre. Par ailleurs, l’Union des Architectes d’Afrique (Uaa), un réseau de plus de 60 000 architectes à travers l’Afrique, a lors du congrès réfléchi sur les thèmes de l’urbanisation, la protection de l’environnement et le développement du secteur de la construction. C’est à ce titre que le thème principal de l’Aua 2018 a mis l’accent sur la recherche et le développement, l’investissement, le développement durable et l’autonomisation dans le cadre de ces enjeux à venir. A en croire le président du comité d’organisation de l’Uaa 2018, Vinesh Chintaram, il ressort plusieurs éléments imposent ces assises.  De ses explications, l’Afrique, avec plus de deux milliards d’habitants d’ici l’horizon 2050, connaîtra une transformation radicale. Les défis sont nombreux, divers et complexes : la croissance économique, l’urbanisation rapide des métropoles africaines, la réduction des terres agricoles et l’arrivée des nouvelles technologies entres autres.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *